Des gros titres aux petites infos passĂ©es inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualitĂ© des derniers jours en matiĂšre de conspirationnisme et de nĂ©gationnisme (semaine du 01/06/2020 au 07/06/2020).

STOPCOVID. L’application pour smartphone StopCovid, dĂ©veloppĂ©e par l’Institut de recherche en sciences et technologies du numĂ©rique (INRIA) pour le gouvernement afin de lutter contre la propagation du coronavirus, s’installe-t-elle automatiquement sur des appareils utilisant les technologies Google (Android) ou Apple (iOS) ? C’est ce qu’affirme un article du blog conspirationniste Wikistrike. L’article a Ă©tĂ© relayĂ© sur Twitter par l’ancien sĂ©nateur centriste Yves Pozzo di Borgo, le sĂ©nateur Les RĂ©publicains de la CĂŽte-d’Or Alain Houpert, ou encore par une avocate, ce qui a donnĂ© lieu Ă  des centaines de partages. « Non, StopCovid ne s’installe pas automatiquement sur votre iPhone ou votre Android Â», rĂ©pond CheckNews, le service de fact-checking de LibĂ©ration, ajoutant que l’application « n’est en plus aucunement liĂ©e aux API dĂ©veloppĂ©es par Apple et Android » (source : LibĂ©ration, 1er juin 2020).

ÉRIC ZEMMOUR. Le polĂ©miste Éric Zemmour a affirmĂ© le lundi 1er juin sur la chaĂźne CNews que 80% des « Blancs » tuĂ©s aux États-Unis le sont « par des Noirs », et que « les Blancs ont deux fois plus de chance d’ĂȘtre tuĂ©s que des Noirs ». L’assertion est fausse, comme le montre le service de vĂ©rification des faits de l’AFP, qui s’appuie sur les donnĂ©es du FBI, le principal service fĂ©dĂ©ral de police judiciaire amĂ©ricain pour montrer que statistiquement, aux États-Unis, les « Noirs » ont prĂšs de 7 fois plus de chance d’ĂȘtre tuĂ©s que les « Blancs ». Ainsi, pour l’annĂ©e 2018 :

â–Ș 88,9% des « Noirs ou Africains-AmĂ©ricains » ont Ă©tĂ© tuĂ©s par des « Noirs ou Africains-AmĂ©ricains » (2.600 homicides sur 2.925) ;
â–Ș 15,5% des « Blancs » (et non 80%) ont Ă©tĂ© tuĂ©s par des « Noirs ou Africains-AmĂ©ricains » (514 homicides sur 3.315) ;
â–Ș 8% des « Noirs ou Africains-AmĂ©ricains » ont Ă©tĂ© tuĂ©s par des « Blancs » (234 homicides sur 2.925) ;
â–Ș 80,75% des « Blancs » ont Ă©tĂ© tuĂ©s par des « Blancs » (2.677 homicides sur 3.315).

A noter, pour ĂȘtre parfaitement exhaustif, que les « Noirs » reprĂ©sentent 13,4% de la population amĂ©ricaine et les « Blancs » 76,5% (source : AFP, 2 juin 2020).

GEORGE SOROS. Alors que les protestations de masse font rage Ă  travers les États-Unis au sujet du meurtre par un policier de George Floyd, les thĂ©oriciens du complot venant de la droite ont dĂ©signĂ© de maniĂšre prĂ©visible une personnalitĂ©, objet rĂ©current de fantasmes : George Soros. D’aprĂšs l’Anti-Defamation League (ADL), une nouvelle vague de fausses accusations sur le milliardaire de gauche a fait surface depuis que les manifestations ont commencĂ© Ă  s’opposer au racisme dans la police aprĂšs la mort de George Floyd. L’ADL a effectuĂ© une analyse de Twitter et constatĂ© que le nombre de tweets dĂ©nonçant George Soros avait augmentĂ© en flĂšche depuis le dĂ©but des manifestations : « Ils sont passĂ©s d’environ 20 000 par jour Ă  plus de 500 000 par jour Â», a dĂ©clarĂ© Aryeh Tuchman, directeur associĂ© du Centre sur l’extrĂ©misme de l’ADL (source : Times of IsraĂ«l, 3 juin 2020).

NEWSGUARD. Les fausses nouvelles tuent. C’est ce que rĂ©vĂšle une longue enquĂȘte de la BBC sur le Â« coĂ»t humain de la dĂ©sinformation Â» autour du coronavirus. Les fake news ont amplifiĂ© les consĂ©quences de la pandĂ©mie. Pour faire rempart Ă  ces fausses informations, les rĂ©seaux sociaux disposent d’outils de vĂ©rification des faits, en collaboration avec des mĂ©dias internationaux. L’organisation NewsGuard a dĂ©veloppĂ© quant Ă  elle une extension de navigateur internet qui permet d’analyser la fiabilitĂ© des sources d’information. 4 000 sites ont ainsi reçu une note. « On est dans l’information en amont Â», rĂ©sume Chine LabbĂ©, rĂ©dactrice en chef Europe de NewsGuard. L’organisation espĂšre ainsi protĂ©ger tout utilisateur des diffuseurs de fausses nouvelles en l’alertant sur l’origine douteuse d’un article avant mĂȘme sa consultation. Une dĂ©marche « complĂ©mentaire Ă  la vĂ©rification des faits Â», appelĂ©e pre-bunking (source : France Info, 4 juin 2020).

Guide des théories du complot (COMPACT, 2020).

LECTURE. Qu’est-ce qu’une thĂ©orie du complot ? Quelle est la diffĂ©rence entre les thĂ©ories du complot et les vrais complots ? Comment fonctionnent-elles ? Pourquoi les gens y croient-ils ? Sont-elles dangereuses ?
 Autant de questions auxquelles se propose de rĂ©pondre un Guide des thĂ©ories du complot, fruit du travail du rĂ©seau de chercheurs COMPACT (pour COMParative Analysis of Conspiracy Theories), qui rĂ©unit 150 universitaires europĂ©ens autour de l’analyse du conspirationnisme sous la supervision du professeur d’études amĂ©ricaines Peter Knight(UniversitĂ© de Manchester, Royaume-Uni). Traduit par les chercheurs français Sylvain DelouvĂ©e et Anthony Lantian, ce prĂ©cieux document, librement tĂ©lĂ©chargeable, propose en une quinzaine de pages de cerner la notion de « thĂ©orie du complot » et propose plusieurs recommandations pour y faire face.

ANTIVAXX (HISTOIRE). Historien de la santĂ©, Patrick Zylberman, professeur Ă©mĂ©rite Ă  l’EHESS, Ă©tait l’invitĂ© du week-end, sur France Inter. Auteur de l’ouvrage La guerre des vaccins (Odile Jacob, 2020), le chercheur analyse l’histoire du mouvement de mĂ©fiance Ă  l’égard de la vaccination. Il distingue deux grands panels idĂ©ologiques : d’une part le naturalisme, qui estime qu’il faut laisser la nature guĂ©rir d’elle-mĂȘme les maladies infantiles, et, d’autre part, une tendance qui accuse la mĂ©decine de fabriquer des maladies nouvelles et qui propose parallĂšlement des vaccins et des traitements. Il s’agirait d’ « une vaste conspiration qui unirait l’industrie pharmaceutique, les experts corrompus [
], les gouvernants, etc. » (source : France Inter, 7 juin 2020).

RESSOURCES EN LIGNE. Conspiracy Watch poursuit son travail de documentation des notions et des acteurs du champ du complotisme. On se reportera ainsi avec profit aux notices consacrĂ©es Ă  DieudonnĂ© M’Bala M’Bala, Ă  l’auteur amĂ©ricain James F. Petras, dont les prises de positions sont notoirement antiamĂ©ricaines et antisionistes, Ă  l’amĂ©ricain Robert David Steele, figure du mouvement pour la VĂ©ritĂ© sur le 11-Septembre, qui estime que Â« la plupart des terroristes sont des terroristes sous faux drapeau Â», au journaliste brĂ©silien Pepe Escobar, qui a rĂ©cemment accusĂ© le gouvernement français de complicitĂ© avec Sanofi dans la crise du Covid-19. À lire Ă©galement, les fiches consacrĂ©es au site conspirationniste RĂ©seau international, Ă  la chaĂźne satellitaire anglophone Press TV, qui dĂ©pend de l’Islamic Republic of Iran Broadcasting, le service audiovisuel de la RĂ©publique islamique d’Iran, et Ă  la notion d’antisionisme.


Article publié le 08 Juin 2020 sur Conspiracywatch.info