Janvier 17, 2021
Par Conspiracy Watch
304 visites


L’actu de la semaine dĂ©cryptĂ©e par Conspiracy Watch (semaine du 11/01/2020 au 17/01/2021).

HARUN YAHYA. Un tribunal turc a condamnĂ© lundi 11 janvier 2021 Ă  1075 ans de prison le gourou et prĂ©dicateur crĂ©ationniste Adnan Oktar, reconnu coupable d’une sĂ©rie de crimes Ă  caractĂšre sexuel. Figure controversĂ©e en Turquie, l’homme, plus connu sous le nom de Harun Yahya, s’est notamment rendu cĂ©lĂšbre aprĂšs la publication d’un Atlas de la crĂ©ation, un livre de 770 pages dans lequel il rejette les thĂ©ories Ă©volutionnistes. Dans les annĂ©es 1990, alors qu’il Ă©tait Ă  la tĂȘte d’une secte, de nombreux scandales sexuels l’impliquant ont fait la une des journaux et lui ont assurĂ© la notoriĂ©tĂ©. Adnan Oktar est aussi connu pour ses prises de position conspirationnistes et nĂ©gationnistes (source : Paris Match, 11 janvier 2021).

DAILLET-WIEDEMANN. Un homme qui avait foncĂ© sur le portail de la gendarmerie de Dax en novembre dernier devait ĂȘtre jugĂ© en comparution immĂ©diate le jeudi 7 janvier 2021 par le tribunal judiciaire de Dax. Il s’agit d’un Dacquois de 39 ans qui souffre d’une pathologie psychiatrique et qui a expliquĂ© son geste par son adhĂ©sion Ă  des thĂ©ories complotistes (source : France Bleu, 6 janvier 2021). L’inspirateur de ce geste serait RĂ©my Daillet-Wiedemann, ancien prĂ©sident du Modem de la Haute-Garonne devenu l’une des figures de la complosphĂšre française. Daillet-Wiedemann a dĂ©rivĂ© depuis quelques annĂ©es vers l’extrĂȘme droite radicale et appelle aujourd’hui Ă  un coup d’État pour renverser la RĂ©publique. Il anime aussi un site Internet oĂč il fait la promotion d’un livre sur l’éducation, co-Ă©crit avec sa compagne, ainsi que ses « trucs pour Ă©viter autant que possible tests et vaccins Â» (source : Street Press, 11 janvier 2021).

CAPITOLE. Des bitcoins ont-ils servi Ă  financer les Ă©meutiers pro-Trump qui se sont attaquĂ©s au Capitole le 6 janvier 2021 ? L’hypothĂšse est avancĂ©e dans une note de blog par Chainalysis, un cabinet new-yorkais spĂ©cialisĂ© dans la lutte contre le blanchiment d’argent et la fraude dans l’espace de la monnaie numĂ©rique. À l’origine d’un virement suspect unique, « un programmeur informatique maintenant dĂ©cĂ©dĂ© basĂ© en France Â». La plupart des bĂ©nĂ©ficiaires sont des militants ou des sites d’extrĂȘme droite. Parmi eux, Nick Fuentes, figure connue l’alt-right amĂ©ricaine ou encore le nĂ©gationniste Vincent Reynouard (source : Le Figaro, 15 janvier 2021).

MIGRATION. On sait qu’aprĂšs l’assaut du Capitole, les grandes plateformes numĂ©riques ont opĂ©rĂ© une purge consĂ©quente des comptes extrĂ©mistes. Dans sa chronique hebdomadaire sur France Inter, Tristan MendĂšs France explique que l’on est en train d’assister Ă  une « grande migration Â» vers d’autres plateformes dont certaines trĂšs « toxiques Â», Ă  l’instar du rĂ©seau social d’extrĂȘme droite Gab, « qui est trĂšs populaire chez les suprĂ©macistes blanc et les nĂ©onazis, et qui a gagnĂ© 1,7 million d’utilisateurs en quatre jours Â». Notre collaborateur explique comment cette migration correspond en outre Ă  une volontĂ© des milieux extrĂ©mistes de se retrouver ailleurs que sur les plateforme grand public (source : France Inter, 15 janvier 2021). Au sujet de Gab, on (re)visionnera la mise au point de Tristan MendĂšs France, publiĂ©e par Conspiracy Watch en 2017 :

PARLER. À la suite l’assaut du Capitole, un chercheur a profitĂ© d’une faille de la sĂ©curitĂ© du rĂ©seau social extrĂ©miste Parler pour archiver, juste avant sa fermeture, les millions de messages et de vidĂ©os postĂ©es par ses membres. Racisme, menaces de mort visant des politiciens de premier plan
 Parler est l’une des applications qui ont Ă©tĂ© utilisĂ©es par les insurgĂ©s pour coordonner leur action du 6 janvier en vue de renverser les rĂ©sultats de l’élection prĂ©sidentielle de 2020 (source : Gizmodo, 11 janvier 2021).

SPUTNIK. L’homme qui aurait « fouillĂ© l’ordinateur de Nancy Pelosi Â» au Capitole n’a pas Ă©tĂ© retrouvĂ© mort contrairement aux dires du site Sputnik [archive], Ă  l’origine de la confusion qui a donnĂ© lieu Ă  des interprĂ©tations conspirationnistes. L’infox a rapidement Ă©tĂ© reprise par des politiques aux tendances conspirationnistes, comme Gilbert Collard, François Asselineau ou encore Florian Philippot, cumulant chacun plusieurs milliers de retweets (source : CheckNews (LibĂ©ration), 14 janvier 2021). En matiĂšre de propagation de rumeurs, le mĂ©dia gouvernemental russe n’en est pas Ă  un coup d’essai.

BONNES FEUILLES. Le sociologue GĂ©rald Bronner publie ce mois-ci Apocalypse cognitive, aux Presses universitaires de France. Conspiracy Watch en publie les bonnes feuilles en exclusivitĂ©.

SIMPSON. Des images prĂ©sentant un extrait de la sĂ©rie « Les Simpson » ont amenĂ© des internautes Ă  affirmer que le dessin animĂ© avait prĂ©dit les incidents du 6 janvier 2021 au Capitole. Sur les images, on voit notamment un personnage ressemblant Ă  Jake Angeli, l’un des manifestants, torse tatouĂ© et affublĂ© d’une peau de bĂȘte. ProblĂšme : cette image est un photomontage et l’extrait n’existe pas dans le dessin animĂ© original (source : Les Observateurs (France 24), 11 janvier 2021).

TRUMP. Lundi 11 janvier 2021, le prĂ©sident Donald Trump a dĂ©noncĂ© en privĂ© les « antifas Â» qu’il accuse d’ĂȘtre les auteurs de l’assaut du Capitole, en dĂ©pit des preuves incontestables selon lesquelles les Ă©meutiers appartenaient massivement Ă  ses partisans. MalgrĂ© une deuxiĂšme procĂ©dure de destitution en raison d’une tentative d’insurrection qu’il a lui-mĂȘme encouragĂ©e, le prĂ©sident sortant continue de soutenir cette thĂšse complotiste, comme en tĂ©moigne le contenu de sa conversation avec Kevin McCarthy, patron des Ă©lus rĂ©publicains Ă  la Chambre, rapportĂ© par le mĂ©dia Axios (source : Axios, 12 janvier 2021). Au sujet de cette thĂšse diffusĂ©e par les supporters fidĂšles de prĂ©sident Trump, on visionnera la sĂ©quence de DĂ©sintox (Arte) :

QANON. Des adeptes de QAnon soutiennent que Trump a Ă©tĂ© intronisĂ© en secret pour un second mandat prĂ©sidentiel. Quant Ă  l’armĂ©e, elle devrait ĂȘtre dĂ©ployĂ©e pour Ă©viter les dĂ©bordements des mĂ©contents quand la nouvelle sera officialisĂ©e
 (source : Twitter). On lira, au sujet de ces militants, l’interview donnĂ©e par le chercheur spĂ©cialiste du complotisme Jack Bratich, professeur Ă  la Rutgers University, pour qui la menace de ces nouveaux rĂ©seaux est Ă  prendre au sĂ©rieux (source : L’Express, 12 janvier 2021). Une lecture Ă  complĂ©ter par l’analyse de Rudy Reichstadt dans le riche dossier proposĂ© par L’Express, oĂč le directeur de Conspiracy Watch invite une nouvelle fois Ă  considĂ©rer le danger que reprĂ©sente le complotisme pour la dĂ©mocratie : en France aussi, les expressions « Ă‰tat profond Â» ou « QAnon Â» sont en passe de devenir familiĂšres
 (source : L’Express, 13 janvier 2021).

SECTE. Les membres du groupe QAnon doivent-ils ĂȘtre considĂ©rĂ©s comme appartenant Ă  une mouvance sectaire ? C’est l’analyse rĂ©cemment esquissĂ©e par la ministre dĂ©lĂ©guĂ©e chargĂ©e de la CitoyennetĂ©, MarlĂšne Schiappa. InvitĂ©e sur le plateau de l’émission « Dimanche en politique Â» (France 3), le 10 janvier, elle a prĂ©cisĂ© que le groupe complotiste Ă©tait dans le « viseur Â» d’une mission d’inspection sur l’émergence de nouveaux groupes sectaires sur le territoire national. Â« QActus Â», « QAnon-FR Â», « Les DĂ©Qodeurs Â»â€Š Le mouvement profite de nombreuses ramifications lui permettant d’élargir son influence sur le territoire français, et ce principalement par le biais des rĂ©seaux sociaux ou des messageries cryptĂ©es telles que Telegram (source : 20 Minutes, 13 janvier 2021). Une affaire qui a inspirĂ© notre collaborateur Morgan Navarro.

VATICAN. Un Ă©vĂ©nement Ă  mĂȘme de bouleverser le monde entier aurait eu lieu dans le plus grand secret dans la nuit du 9 au 10 janvier 2021 et seule une poignĂ©e d’élus en auraient eu connaissance
 C’est ce que prĂ©tendent plusieurs personnalitĂ©s et sites Internet proches de la mouvance QAnon qui ont repris le titre suivant : « Black-out au Vatican : le pape François a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© et fait l’objet de 80 chefs d’accusation dont trafic d’enfants et d’ĂȘtres humains. Â» Cette allĂ©gation infondĂ©e est emblĂ©matique du fonctionnement de cette bulle en ligne oĂč la moindre rumeur peut passer pour une rĂ©vĂ©lation explosive, avant de retomber comme un soufflet (source : Les DĂ©codeurs (Le Monde), 11 janvier 2021). Ce n’est pas la premiĂšre fois qu’une fausse arrestation du pape ou de personnalitĂ©s comme Hillary Clinton ou George Soros est annoncĂ©e par la mouvance complotiste radicale. Au dĂ©but du mois de dĂ©cembre 2020, la rumeur avait Ă©galement circulĂ©e que Joe Biden portait une botte mĂ©dicale non pas du fait d’une blessure mais pour dissimuler un bracelet Ă©lectronique, preuve qu’il aurait Ă©tĂ© arrĂȘté 

IRAN. En Iran, la « rĂ©sistance Â» Ă  l’impĂ©rialisme s’étend Ă  la lutte contre l’épidĂ©mie liĂ©e au Covid-19. « Il est interdit d’importer les vaccins fabriquĂ©s aux États-Unis et au Royaume-Uni Â», a ordonnĂ©, le 8 janvier, le guide suprĂȘme iranien, Ali Khamenei, mettant en doute la capacitĂ© des AmĂ©ricains Ă  produire un vaccin. « Nous n’avons pas confiance [en eux] et de plus, parfois, ces vaccins sont utilisĂ©s pour contaminer les peuples Â» a notamment affirmĂ© Khamenei dont les dĂ©clarations, ensuite reprises sur le fil Twitter du Guide (plus tard supprimĂ©es par Twitter qui les a jugĂ©es complotistes). Des politiciens conservateurs iraniens ont Ă©voquĂ© « la guerre biologique Â» que les Occidentaux entendent mener contre les Iraniens avec leurs vaccins ; d’autres ont applaudi le Guide suprĂȘme, en Ă©voquant la puce Ă©lectronique prĂ©tendument introduite dans ces produits (source : Le Monde, 14 janvier 2021).

QUÉBEC. Le quotidien quĂ©bĂ©cois La Presse rapporte qu’un groupe complotiste quĂ©bĂ©cois qui s’est organisĂ© sur les rĂ©seaux sociaux en une multitude de cellules locales pour « mettre en accusation Â» le personnel des sites de vaccination pour crimes contre l’humanitĂ© est sur l’écran radar de la section antiterrorisme et mesures d’urgence du Service de Police de la ville de MontrĂ©al. Le commandant de la section a parlĂ© d’un groupe « ayant une tendance anti-vaccin, anti-gouvernement, anti-loi, anti-police, etc. Â», et qui diffuserait une lettre parlant de « vaccins illĂ©gaux et de gĂ©nocide moderne » (source : La Presse, 15 janvier 2021).

VACCIN ET HOMOSEXUALITÉ. Le quotidien israĂ©lien Israel Hayom a rapportĂ© qu’un rabbin israĂ©lien accusait un Â« gouvernement planĂ©taire malveillant » d’ĂȘtre derriĂšre la pandĂ©mie de Covid-19 et estimait que la vaccination menacerait de transformer les gens en homosexuels. Suivi par des dizaines de milliers de personnes sur les rĂ©seaux sociaux, le rabbin Daniel Assor justifie ses craintes par le fait que les vaccins ARNm utilisĂ©s contre la Covid-19 seraient fondĂ©s sur des « supports embryonnaires Â» qui pourraient provoquer des Â« tendances contraires Â» (source : Conspiracy Watch, 12 janvier 2021).

BALKANS. En partenariat avec l’Atlantic Council, le Groupe consultatif sur la politique des Balkans en Europe (BiEPAG) a rĂ©alisĂ© en octobre 2020 un sondage sur l’influence des thĂ©ories du complot autour du coronavirus dans les opinions publiques de six pays balkaniques (Albanie, Bosnie-HerzĂ©govine, Kosovo, MontĂ©nĂ©gro, MacĂ©doine du Nord, Serbie). IntitulĂ©e « The Suspicious Virus: Conspiracies and COVID19 in the Balkans Â», le rapport d’enquĂȘte du BiEPAG rĂ©vĂšle que Â« l’ampleur et les implications de ces thĂ©ories [du complot] sont particuliĂšrement fortes ». Pour Florian Bieber, un des coordinateurs de l’étude, le taux d’adhĂ©sion aux thĂ©ories conspirationnistes dans les pays des Balkans serait trois fois supĂ©rieur aux autres pays europĂ©ens (source : Conspiracy Watch, 11 janvier 2021).

BRUSA. Les laboratoires Pfizer et Bio N Tech auraient prĂ©vu la pandĂ©mie avant mĂȘme qu’on ait identifiĂ© le coronavirus
 C’est ce qu’a affirmĂ© sur la chaĂźne CNews l’avocat Carlo Alberto Brusa, par ailleurs dĂ©fenseur de la dĂ©putĂ©e Martine Wonner. Selon lui, Pfizer aurait commandĂ©, deux fois, dĂšs le 2 novembre 2019 (soit avant l’apparition de la pandĂ©mie de Covid-19), 800 millions de flacons en verre
 La sĂ©quence DĂ©sintox (Arte) est revenue sur cette infox.

SURDOSES. Alors que la proportion de Français exprimant une opinion antivaccin est relativement faible, son importance a Ă©tĂ© pourtant considĂ©rablement exagĂ©rĂ©. C’est ce que soulignent les spĂ©cialistes de la communication Anne Hommel et Sacha Mandel dans une tribune au Monde, en analysant le mĂ©canisme suivant : « une infime minoritĂ© de l’opinion exprime une aversion rĂ©guliĂšre pour les vaccins (comme pour la 5G) ; les dĂ©cideurs surdosent leur exposition Ă  ces groupes et finissent par se croire submergĂ©s par eux ; ils en parlent abondamment et orientent leurs dĂ©cisions en fonction de ce qu’ils pensent ĂȘtre une majoritĂ© des Français Â»â€Š (source : Le Monde, 10 janvier 2021).

VACCINATION. Selon une enquĂȘte du Parisien auprĂšs des membres de l’AssemblĂ©e nationale, l’écrasante majoritĂ© des dĂ©putĂ©s (98,7%) qui ont rĂ©pondu se disent prĂȘts Ă  recevoir le vaccin contre le Covid-19. Seuls quatre le refusent, dont la dĂ©putĂ©e Martine Wonner (source : Le Parisien, 14 janvier 2021).

À LIRE. Le Quotidien du MĂ©decin publie une tribune du mĂ©decin et journaliste Jean-Daniel Flaysakier, qui dĂ©plore l’avĂšnement, Ă  la faveur de la crise sanitaire, d’« experts mĂ©diatiques » peu inspirĂ©s : « Cette crise aura quand mĂȘme mis en avant l’extraordinaire imprudence de gens qui, dans des domaines qu’ils ne maĂźtrisaient pas forcĂ©ment, se sont lancĂ©s dans des numĂ©ros de madame Irma, faisant des annonces et des prĂ©dictions qui, trois mois plus tard s’avĂ©raient fausses Â», Ă©crit notamment celui qui suggĂšre la crĂ©ation d’une Association MĂ©dicale Française « parlant au nom de la mĂ©decine et des mĂ©decins de façon calme et sans avoir de livre Ă  vendre Â»â€Š (source : Le Quotidien du MĂ©decin, 15 janvier 2021).

HUNDUB. Conçue comme une alternative hongroise au gĂ©ant amĂ©ricain Facebook, cette nouvelle plateforme aux 40.000 utilisateurs (dont le Premier ministre Viktor OrbĂĄn), prĂŽne une libertĂ© d’expression quasi illimitĂ©e. Comme avatar, Hundub adjoint automatiquement aux utilisateurs un masque stylisĂ© de Guy Fawkes, icĂŽne des Anonymous et des conspirationnistes. D’emblĂ©e, le rĂ©seau conseille de suivre les pages de certains sites de « rĂ©information », spĂ©cialistes de fake news. Sur le fil d’Alternativ Hirek, par exemple, des articles accusant les laboratoires dĂ©veloppant des vaccins anti-Covid d’ĂȘtre les pantins de Bill Gates ou considĂ©rant la rĂ©cente Ă©lection amĂ©ricaine comme la « plus grande fraude Ă©lectorale de l’histoire mondiale Â»â€Š (source : Slate, 13 janvier 2021).




Source: Conspiracywatch.info