De Nancy à Marseille les fenêtres des confiné-e-s nous montrent que l’État, son administration et sa classe politique n’ont pas le monopole de la parole et que confinement ne rime pas avec résignation.


Photo copyleft : Didje et La sardine


Article publié le 03 Avr 2020 sur Millebabords.org