Mai 29, 2022
Par Le Poing
185 visites

A l’initiative d’ HK et les Saltimbanks et de La Carmagnole, plus d’un millier de personnes se sont retrouvées pendant trois heures Parc Montcalm à Montpellier en fin de journée ce dimanche 29 Mai.

Il y avait longtemps que ce type d’initiative populaire n’avait plus eu lieu et l’on sait bien pourquoi ces deux dernières années !

Le Poing a eu l’occasion de rencontrer HK juste avant le concert pour un petit échange.

« Depuis la fin des confinements et la reprise des concerts que l’on appelle – conventionnels -avec notre compagnie HK Saltimbank , composée d’une dizaine de musiciens, on est à l’initiative de bals populaires en place publique et en lien avec l’activité des gens . Là nous revenons de trois concerts et bals paysans en Ariège donc on avait un créneau de date qui pouvait coller avec Montpellier d’autant qu’on avait bien apprécié notre passage au moment de l’occupation des lieux de Culture et le partenariat avec La Carmagnole était évident . On vient avec notre technique, l’accueil s’occupe de la logistique et à la fin du concert on fait passer un chapeau pour le soutien financier. Après ces deux dernières années c’est important pour nous de vivre des choses directes avec les gens, en place publique. Pour nous c’est complémentaire de l’action politique au sens où l’on met en acte une façon de changer la vie. Nous souhaitons changer l’air du temps quand il est xénophobe, individualiste, hyper-consommateur : se retrouver sans se diviser sans s’opposer. On a bien conscience que ce que nous proposons est parallèle à la vie politique mais on tient à notre tribune artistique qui peut faire bouger les lignes avec un socle de valeurs communes. C’est notre participation, on part de très loin mais on a cette conviction de semer des graines, et d’entretenir cette flamme de vie, ce à quoi on croit : artiste d’abord mais militant ! »

Et en effet c’est sur cette ligne de force que s’est déroulé le concert. Il a commencé par le dernier titre du groupe qu’il faut écouter, HK y tient !

Puis des chansons connues et reprises par le public n’ont cessé de s’enchaîner, on peut citer au passage une chanson dédiée aux soignants suspendus : « c’est ici que tout commence/ le temps peut bien s’arrêter/ pour une nouvelle danse/ Toi et moi ma liberté ».

C’est une énergie communicative qui a enflammé le public tout le long des deux heures de concert ! Au passage la plus belle ville de France Roubaix avec «  le manouche du ghetto » : “entre les blocs de béton sous les pavés la bohème.

La Carmagnole a assuré la logistique de cet évènement non sans difficultés pour trouver un lieu public, en plein air ,avec de bons horaires, acceptable par la mairie socialiste de Montpellier. La place de la Comédie impossible, le kiosque Bosc, kiosque à musique impossible aussi, le Peyrou oui mais finalement non et pour finir le parc Montcalm qui doit fermer ses portes à 21H…….Pas si facile de retrouver et d’organiser des évènements publics populaires en plein air…..même à Montpellier…..




Source: Lepoing.net