Concert de RAC à St Brieuc

Une quatrième édition va donc à nouveau se tenir malgré le flop en terme de fréquentation et l’échec financier de la précédente édition (principalement supporté par les fournisseurs de l’époque) et pitoyablement imputé au mouvement des gilets jaunes par l’organisation.

L’édition 2018 avait ainsi conduit à la mise en redressement judiciaire (1) de l’association organisatrice de l’époque Rock in booska en février 2019 après une cessation de paiement en date du 5 décembre 2018, soit à peine 20 jours après la tenue de l’événement. Peu importe, l’équipe d’organisation a tenté de remettre le couvert en juin 2019 au stade du Roudourou avec toujours aussi peu de succès (2) : ce coup-ci, le bide serait dû au soleil, la randonnée solidaire contre la mucoviscidose Pierre Le Bigaut ou encore les soldes…Tout est bon pour justifier l’échec !

Pour assurer cette nouvelle édition briochine, l’équipe s’est donc empressée de monter d’autres structures juridiques pour perpétuer le rituel ; ainsi ils ont créé l’association « MODERN ELECTRIC TATTOOING » (3), le 28 février 2019, au même moment qu’intervenait le redressement de la précédente association, endettée.

Peu importe, cette succession d’échecs et de pertes financières, les collectivités restent fidèles au poste pour soutenir les organisateurs dans cette nouvelle édition portée un étrange mélange de structures associatives et société de production… A la tête des organisateurs et
derrière ces structures, on retrouve Ronan Danic, propriétaire d’un salon de tatouage en centre ville, à la même adresse où sont/ont été également domiciliées les associations précédemment citées.

Cette nouvelle édition et surtout le soutien des collectivités à ces entreprises ne peut que nous interroger ? En quoi les briochin-e-s et costamoricain-e-s ont intérêt et tirent profit des moyens publics mis à disposition des organisateurs de ces événements dont tous les accès et
animations sont payants ? A qui profite donc la tenue de ces conventions du tatouage à part à celui qui les a créé ?

Dans ce contexte, il nous importe d’apporter quelques éléments de réflexion quand à ce personnage qui baigne également dans les milieux d’extrême identitaire bretonne en remettant en diffusion un dossier monté en mars 2019 à propos de l’organisation d’un concert à connotation raciste à l’occasion de l’anniversaire de Ronan Danic. Ce dossier a été mis
à jour et complété en novembre 2019.

_________

1- https://www.bodacc.fr/annonce/detail-annonce/A/20190041/1979
2- https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/guingamp/salon-du-tatouage-le-soleil-lui-a-fait-de-l-ombre-30-06-2019-12326395.php
3- http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoc/pdf/2019/0010/JOAFE_PDF_Unitaire_20190010_00325.pdf


Article publié le 21 Nov 2019 sur Nantes.indymedia.org