En fin de semaine dernière, des personnels Hospitaliers travaillant notamment dans des Unités COVID19 de l’Hôpital la TIMONE ont reçu des tenues de protection (surblouses) totalement défectueuses. Certaines d’entre elles ont fait une vidéo en direct de leur Unité, démontrant l’effilochage de ces protections nécessaires et règlementaires. Saluons la motivation de nos collègues qui, face à cette situation, gardent le sourire et balancent même quelques punchlines.

La section syndicale SUD APHM a, bien entendu, relayé et commenté la vidéo sur sa page facebook et a demandé des explications.

En effet, ces événements font suite à une note interne à l’APHM qui préconise de pouvoir réutiliser des blouses pourtant à usages uniques à condition de les nettoyer.

C’est pourtant l’APHM elle-même qui rappelait la semaine passée les gestes techniques et réglementaires à effectuer au travail pour éviter la propagation du virus. Cette excellente vidéo explicative peut aussi être visionnée sur notre page Facebook.

Nous avions aussi craint un volet disciplinaire à cette histoire : des vidéos en ligne, le buzz, la presse qui s’affole… Finalement la collègue a été simplement « reçue » par la direction dans le cadre d’une « démarche qualité » exceptionnelle s’il en faut.

Il faut signaler que samedi dernier, une aide-soignante a été mise à pied à l’hôpital local d’Haumont. Elle avait osé exiger des masques et des tests de dépistages pour les soignants-es. Nos camarades de SUD Santé Sociaux 59 ont réagi immédiatement pour exiger la levée de cette sanction.

Vous qui étiez si nombreux à parler de l’APHM ce week-end, vous pouvez signer la pétition par ici.

Pour SUD Santé Sociaux et son Union Syndicale Solidaires, à l’APHM comme ailleurs, nous continuerons à nous mobiliser pour nos conditions de travail. Nous pensons que vos témoignages sont essentiels dans la période pour faire valoir nos droits et pour sensibiliser le grand public aux gestes barrières et à respecter le confinement. Nous appelons l’ensemble du personnel à nous contacter pour témoigner de leur travail.

Cela pèsera beaucoup plus que des vagues promesses lors des discours soporifiques d’un Président « va-t-en guerre ». Et même plus que les photos tous sourires que l’on retrouve dans la Presse et la communication officielle de l’APHM. Sans que sans que des collègues soient « reçues » pour ça.

Syndicat SUD Santé APHM

Communiqué de presse du 6 avril 2020



Article publié le 09 Avr 2020 sur Millebabords.org