L’AG interlutte s’est réunie le Samedi 11 au MacDo de Saint-Barthélemy suite à la manifestation de 14h.
Point sur les événement évoqués et les actions en cours et à venir.

  • Dimanche 26 à partir de 11h Banquet des Luttes au MacDo St-Barthélemy (214 ch. de Ste Marthe)
  • Les lundi 18h : AG précaires déter.es, Local Solidaire (29 bd Longchamp)
  • Mardi 21 à 18h : AG des féministe de Marseille au Planning familial 13 (106 Boulevard National)
  • Les premiers Mercredi du mois à 19h : AG du travail social par Social Brûle à El Mamba
  •  Dimanche 15 h à la friche de la belle de mai : atelier de déplacement collectif
  •  En cours : occupation du Mac Do Saint-Barthélemy à Ste-Marthe, venir pour partage et soutien notamment la nuit

Pour ce qui est des lieux de rassemblement de l’AG, le MacDo de Saint-Barthélemy reste le lieux par défaut même si d’autres lieux restent à envisager (Théâtre Toursky, Fac St-Charles, etc) avant tout pour la question de la décentralisation du MacDo.

Le faible nombre a été noté, mais à relever que c’est toujours un noyau dur et que c’est la première AG de la rentrée.

La problématique de jonction avec des travailleurs isolés a été soulevée et notamment sur le point de la violence qui pourrait effrayer certains. Des pistes comme mettre en avant les victoires comme l’investissement de lieux en espace de construction ont été donné.

Le problème de la Section d’ordre des syndicats en manifestation et la répression qu’il exerce sur notre cortège, notamment après les violences du Samedi 11 a bénéficié d’une résolution, celle de ne pas répondre à ces provocations pour éviter un enveniment et une bataille au sein du mouvement social, en conséquence des décisions comme l’approche de petits syndicats et la discussion continue avec la base pour permettre une remise en question des décisions de la tête ont été prises.

Cela permet d’investir l’espace public et d’affirmer une légitimité à le faire tout en se consolidant.

On a donc discuté des actions concrètes pour le faire, concernant la manifestation du samedi, si ce modèle se répète avec les cortèges syndicaux, nous pourrions définir d’autres lieux de passage comme l’Hôtel NH ou L’intercontinental grâce à un cortège diversifié et plus légitime à le faire, mais aussi s’inscrire dans les discussions de fin de manifestation pour y développer la parole et la donner à plus monde.

Concernant les autres actions, l’occupation du terrain et la jonction avec des piquets de grève a bien évidemment été rappelée (le blocage des docks par les portuaires, l’Hôtel NH, l’Intercontinental, etc) mais également de petites actions ont été proposé comme l’entrée dans des salles de classes à la FAC pour parler de la lutte, c’est quelque chose de déjà vu et qui marche.

Enfin, deux actions liées ont été discuté, celles du 26 et du 1er février. La première concerne la mise ne place d’un banquet des luttes avec des animations comme un atelier banderole voire un concert et évidemment des espaces de discussion. Cela permettrait la mobilisation de plus de personnes pour les luttes à venir et notamment pour un appel régional intersectoriel pour une manifestation autonome à Marseille : « fin du monde fin du mois même combat ».

Des rôles pour la diffusion (tracts, discussion sur les lieux de travail/d’études), impression) et pour la nourriture et sa préparation le jour même on été distribué, mais il n’y a jamais trop de bras.

La prochaine AG a lieu samedi 18h au Mac Do St Barthélemy à Ste Marthe.


Article publié le 14 Jan 2020 sur Mars-infos.org