Communiqué issu du CRIFA (Comité de Relation de l’Internationale des Fédérations Anarchistes) qui s’est tenu à Marseille :

Appel à solidarité internationale avec le mouvement anarchiste, les squats, les réfugiés et immigrés, et la résistance sociale et de classe en Grèce.

Depuis l’été dernier, après les élections du 7 Juillet et le changement de l’administration politique, une campagne répressive de l’État est en cours en Grèce, qui depuis le tout début, a ciblé les personnes en lutte et en particulier le mouvement anarchiste, les squats et les structures autogérées du mouvement, les réfugiés et immigrés et la résistance sociale et de classe en générale.

Une des premières étapes du nouveau gouvernement de droite a été l’abolition de l’asile universitaire, l’occupation policière du quartier d’Exarchia – un quartier investi dans un passé et un présent de lutte plutôt riche – l’expulsion de squats de réfugiés et le transport de centaines de réfugiés et d’immigrés dans des camps de concentration, appliquant ainsi la politique anti-immigration de l’Union Européenne, tournée vers le totalitarisme moderne.

Cette campagne de répression est toujours en cours, depuis que le danger d’autres expulsions de squats apparaît clairement, tandis que, au même moment, à travers une série de lois, le droit de grève est tout simplement en train d’être aboli, la privatisation des besoins sociaux encouragée et le pillage de la nature par les multinationales partout dans le pays complètement libéralisé.

De l’autre côté, les collectifs sociaux, de classe et politiques sont déjà en train d’essayer de construire les premiers remparts contre les plans anti-sociaux de l’État et des patrons. La manifestation de masse du 14 Septembre 2019, qui a été organisée par l’assemblée « NO PASARAN » a été une première réponse dynamique contre les plans de l’État, par des milliers de personnes en lutte marchant dans les rues, actant clairement que le mouvement ne reculera pas devant la répression de l’État. Il continuera de se battre sur tous les fronts sur lesquels les attaques étatiques et capitalistes sont en cours.

Contre l’attaque répressive de l’État grec et son escalade imminente dans les temps qui viennent, nous sommes solidaires avec le mouvement anarchiste, les squats politiques et les squats pour les immigrés et les réfugiés, et les structures pour la lutte – les squats Mundo Nuevo et Libertaria, pratiquement complètement reconstruits, à Théssalonique, ou les 31 ans du squat Lelas Karagianni 37 à Athènes – et avec toutes les luttes sociales et de classe en Grèce.

Les prometteuses révoltes populaire en Équateur et au Chili, la résistance acharnée dans le Rojava révolutionnaire, les mobilisations continues en Grèce, France, Turquie, Palestine, les petits et grands actes de résistance à travers le monde nous donnent espoir et force et montrent que l’ennemi peut être fort mais pas invulnérable. Intensifions et propageons la lutte combative et organisée pour la Révolution Sociale, pour l’Anarchie !

NO PASARAN ! LA SOLIDARITÉ VAINCRA !


Article publié le 18 Nov 2019 sur Monde-libertaire.fr