Le local du Parti Socialiste de Villeurbanne (Lyon) a été muré jeudi 24 mars au soir par un groupe de militant.e.s.

Ce geste symbolique a été effectuée en solidarité avec les habitant.e.s et paysan.e.s de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes déclaré.e.s expulsables suite au procès intenté en janvier dernier à leur encontre.

Cette action s’inscrit de le cadre de deux journées nationales de lutte décentralisée contre le projet d’aéroport inutile et imposé, afin de rappeler au gouvernement PS que la détermination du mouvement est ferme et partagée : Il n’y aura jamais d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ! http://zad.nadir.org/spip.php?article3665

Cette action symbolique et non-violente a conduit à l’interpellation de 13 personnes, qui ont été placées en garde à vue et ont permis de mobiliser un important dispositif policier.

Elles ont été relâchées vendredi 25 mars dans l’après-midi et toutes sont convoquées à des dates différentes devant un procureur pour “dégradations volontaires de bien privés, en réunion” (+5 personnes pour refus de prélèvement ADN).

Les parpaings ont été enlevés et le local du PS rouvert vendredi après-midi, sans qu’aucune dégradation ne soit cependant visible …