Alors que nous sommes encore sous le choc de l’abominable attentat perpétré contre Samuel Paty, la fachosphere, bien aidée par des journalistes et des éditorialistes en quête de sensationnalisme, attaque notre fédération, nous accusant de communautarisme et d’être du côté des terroristes plutôt que des victimes !

Au-delà de l’ignominie de ces accusations, nous rappelons que notre Fédération, mais également la Fédération SUD-Éducation ou le syndicat UNEF, eux aussi honteusement attaqués, combat toute forme de fascisme qu’il soit religieux ou nationaliste, et que notre place est aux côtés de ceux qui luttent pour un monde meilleur débarrassé de toutes violences !

Alors que nous sommes à 3 semaines des commémorations des attentats du 13 novembre 2015, la priorité de tous doit être le vivre ensemble, et non la stigmatisation d’une partie de la population, en raison de sa culture ou de sa couleur de peau !

Plutôt que de s’en prendre à la Fédération SUD-Rail à travers certains de ces adhérents qui n’en sont pas les porte-paroles, ceux qui dirigent le pays feraient mieux, dans une période très compliquée où la pandémie nous fait vivre dans la peur et réduit nos libertés, de s’attaquer aux vrais problèmes et remettre les services publics d’éducation et de santé en première place de leur priorité.

Ce n’est pas en détournant l’attention qu’ils feront oublier que leurs politiques successives de casse de l’éducation publique, ont provoqué des situations dangereuses pour les enseignant⸱e⸱s, abandonné⸱e⸱s par les pouvoirs publics, et se retrouvant seul⸱e⸱s face aux maux d’une humanité meurtrie.

Nous continuerons à combattre toute forme de fascisme, aux côtés de ceux qui veulent rendre notre société meilleure, n’en déplaise aux racistes et aux séparatistes de toutes sortes !Alors que nous sommes encore sous le choc de l’abominable attentat perpétré contre Samuel Paty, la fachosphere, bien aidée par des journalistes et des éditorialistes en quête de sensationnalisme, attaque notre fédération, nous accusant de communautarisme et d’être du côté des terroristes plutôt que des victimes !

Au-delà de l’ignominie de ces accusations, nous rappelons que notre Fédération, mais également la Fédération SUD-Éducation ou le syndicat UNEF, eux aussi honteusement attaqués, combat toute forme de fascisme qu’il soit religieux ou nationaliste, et que notre place est aux côtés de ceux qui luttent pour un monde meilleur débarrassé de toutes violences !

Alors que nous sommes à 3 semaines des commémorations des attentats du 13 novembre 2015, la priorité de tous doit être le vivre ensemble, et non la stigmatisation d’une partie de la population, en raison de sa culture ou de sa couleur de peau !

Plutôt que de s’en prendre à la Fédération SUD-Rail à travers certains de ces adhérents qui n’en sont pas les porte-paroles, ceux qui dirigent le pays feraient mieux, dans une période très compliquée où la pandémie nous fait vivre dans la peur et réduit nos libertés, de s’attaquer aux vrais problèmes et remettre les services publics d’éducation et de santé en première place de leur priorité.

Ce n’est pas en détournant l’attention qu’ils feront oublier que leurs politiques successives de casse de l’éducation publique, ont provoqué des situations dangereuses pour les enseignant⸱e⸱s, abandonné⸱e⸱s par les pouvoirs publics, et se retrouvant seul⸱e⸱s face aux maux d’une humanité meurtrie.

Nous continuerons à combattre toute forme de fascisme, aux côtés de ceux qui veulent rendre notre société meilleure, n’en déplaise aux racistes et aux séparatistes de toutes sortes !




Source: Visa-isa.org