Après avoir envoyé les CRS contre les étudiant-e-s en lutte, contre les cheminot-e-s qui
tentaient d’occuper les gares, l’Etat montre, une fois de plus, avec l’attaque contre le
bocage à grands coups de matraques, grenades et bulldozers que son seul langage est la
violence et la répression.Car la zad est un lieu de ré-appropriation et de cultures de la terre, de création
d’alternatives, … nous condamnons cette nouvelle vague d’expulsion, nous nous j