Au moment où le gouvernement annonce la réouverture des grands centres commerciaux la première manifestation du monde d’après à Rennes a réuni 2 à 300 personnes ce qui est une grande victoire. Nous avons été capable de remobiliser dans la rue avec un dispositif sanitaire sécurisé pour joindre la Marche des Solidarités et demander la régularisation définitive et inconditionnelle des sans papiers jusqu’à ce que la Police intervienne et nous contrôle.

Nous avions déclaré la manifestation et nous n’avons eu aucune interdiction. Notre dispositif prévoyait 9 points de rassemblements de maximum 10 personnes en cortège masqué avec une distance de 2m entre chaque manifestant.e.s. Malgré notre volonté de respecter les gestes barrières notre protocole a été mis à mal par les forces de l’ordre en nous regroupant place de Bretagne. Les Forces de l’ordre ont procédé à des contrôles massifs, menaces de verbalisation et arrestations. Si ces contrôles donnent lieu à des verbalisations, elles seront recensées et contestées collectivement.

Nous considérons ces menaces et ces intimidations comme de graves atteintes à notre liberté fondamentale de manifester. Notre détermination pour obtenir maintenant la régularisation de tous les sans papiers reste intacte. Nous nous mobiliserons à nouveau dans la rue le 13 juin à l’appel de la convergence nationale pour la régularisation et l’égalité des droits.


Article publié le 01 Juin 2020 sur Expansive.info