Avril 24, 2016
Par Alternative Libertaire Nantes
18 visites


Nantes le : 21 Avril 2016

Le 26 Janvier dernier, 8 militant-e-s d’un collectif de soutien aux Mineurs Isolés Étrangers (dont nous faisons partie avec d’autres orgas et assos), ont été placé-e-s une dizaine d’heures en garde à vue, suite à leur arrestation sur un lieu qu’ils et elles occupé-e-s depuis le week-end précédent.

L’occupation (réquisition citoyenne) de ce lieu vide depuis plusieurs années, appartenant à la CPAM, devait permettre la mise à l’abri des jeunes non pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (Conseil Départemental), mais surtout d’alerter l’opinion publique sur la violence sociale que subissent ces mineurs laissés à la rue.

Ils et elles sont assignés à comparaître devant le TGI de Nantes Lundi prochain, pour effractions et dégradations en bande organisée. Un mensonge, qui s’inscrit dans la répression de l’État d’urgence en vigueur.

Une fois de plus, c’est l’action collective militante que l’on veut criminaliser. Comment des militant-e-s peuvent ils-elles, être amalgamer à des délinquant-e-s , alors qu’ils font prévaloir et revendique « un droit à une existence digne et décente » (droit reconnu d’intérêt supérieur par de nombreuses décisions et textes) ?

NON A LA CRIMINALISATION DE NOS LUTTES LÉGITIMES !

C’est pourquoi nous appelons à venir soutenir ces militant-e-s par un rassemblement devant le TGI de Nantes, Lundi 25 Avril 2016 à partir de 14h00.

Merci de faire circuler et relayer cet appel le plus largement possible.

Salutations militantes et fraternelles.

Permanences : tous les Vendredis de 17h00 à 19 h 00 au 28 rue Fouré.



Source: