Mai 21, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
228 visites


Trois ans après la série de violences perpétrées à Clermont-Ferrand par des militants du « Bastion social », les agressions par des groupes d’extrême droite se multiplient à Clermont-Ferrand depuis quelques semaines, contre des militant-es, des mouvements sociaux et des personnes visées simplement pour ce qu’elles sont, et plusieurs de leurs victimes se sont retrouvées à l’hôpital.

Des plaintes ont été déposées.

Ces attaques ne sont pas le fait du hasard, mais la traduction violente de l’emprise grandissante des idées d’extrême droite  : xénophobie, racisme, antisémitisme, une vision conspirationniste du monde, le refus de la diversité et de l’égalité. Dans une période déjà troublée par le Covid, la

propagande menée par les extrêmes droites joue sur les peurs et les émotions, favorisée par une politique gouvernementale de plus en plus autoritaire qui stigmatise certaines catégories et contribue à créer un sentiment d’insécurité propice à toutes les dérives.

Le Collectif de Lutte Contre les Extrêmes Droites du Puy-de-Dôme (LCED 63) , constitué d’une vingtaine d’organisations syndicales, politiques et associatives, appelle à dénoncer ces agressions et à le rejoindre pour organiser la lutte contre les extrêmes droites et leurs idées.

Contact : [email protected]

Documents à télécharger

Article publié le 21 mai 2021




Source: Solidaires.org