Juin 8, 2016
Par La Rotative (Tours)
218 visites

Nous avions évoqué les méthodes pour le moins dégueulasses de la BAC à Tours ; en réponse, un collectif anti-répression s’est monté en lien avec l’AG des tourangeaux contre la loi El Khomri. Voici leur communiqué.

À Tours des individus menacés par des policiers…

À Tours, sous couvert de l’État d’urgence, des policiers en civil s’en prennent physiquement à des personnes participant au mouvement contre la loi travail. À notre connaissance, quatre individus se sont vus interpeller et menacer par des policiers en civil alors qu’ils sortaient ou rentraient dans leur immeuble. Par exemple, il est « conseillé » à une étudiante de ne plus se promener seule le soir dans la rue ; il est dit qu’elle met en danger les personnes qu’elle côtoie et qu’il faut qu’elle arrête de se mobiliser contre la loi travail.

Est-ce que ces policiers agissent à leurs initiatives ? Comment les autorités (préfets, responsables policiers…) peuvent-elles ordonner ou laisser faire de tels agissements ? Ces pratiques sont de véritables atteintes au droit de manifester. Est-ce que l’État d’urgence autorise des policiers à s’en prendre à des personnes en dehors de toutes manifestations ? Est-ce que l’État d’urgence autorise des policiers à les menacer, si elles portent plainte contre ces agissement, d’engager des procédures à leur encontre, voire de perquisitionner leur logement ? Nous exigeons que cessent ces intimidations. On ne nous empêchera de nous mobiliser et de manifester.




Source: