L’occupation au TNT se poursuit jusqu’au 3 mai minimum indique un nouveau communiqué de la Coordination des Intermittent-es et Précaires de Midi Pyrénées (CIP MP).

Depuis le 27 avril, la CIP MP occupe le Théâtre National de Toulouse et ce jusqu’au 3 mai minimum, reconductible en AG.

Nous condamnons l’expulsion par la police de nos camarades en occupation du théâtre de l’Odéon.

Actuellement, dans toute la France, de nombreux théâtres sont occupés :

- CDN hth de Montpellier,
- Théâtre des Célestins à Lyon,
- Théâtre National Bordeaux Aquitaine,
- Comédie de Valence,
- MC2 de Grenoble,
- Théâtre des Cordes à Caen,
- Théâtre National de Bretagne,
- Théâtre National de Nice.

Nous restons fermes sur nos positions

Nous refusons que l’état se substitue à la solidarité interprofessionnelle pour prendre en charge les économies demandées.

Nous réaffirmons que le régime des intermittents du spectacle s’inscrit au cœur de la solidarité entre les travailleur.se.s, qu’il est un modèle possible pour l’intermittence de l’emploi.

De plus le régime de l’intermittence n’est pas déficitaire, comme l’on veut nous le faire croire, tout autant que l’UNEDIC n’est pas déficitaire dans sa mission première d’indemnisation des privé.e.s d’emploi.

Nous exigeons le retrait total de la loi travail qui prévoit entre autre de précariser encore plus les travailleur.se.s.

Une conférence de presse aura lieu mardi 3 mai à 10 heures au Théâtre National de Toulouse.

Séparation du MEDEF et de l’Etat !

Ce que nous défendons, nous le défendons pour tout.es !




Source: