191 visites

Dans la nuit du 20 au 21 décembre, le siège du syndicat Sud Éducation Ain a été vandalisé. Un autocollant fasciste (une croix celtique) a également été retrouvé, signant cette attaque.

Même si nous ne croyons pas que cette affaire mobilisera la police, Sud Éducation Ain portera plainte. Cette lâche attaque s’inscrit hélas dans un climat délétère et nauséabond où les idées d’extrême droite se banalisent et sont relayées par les politiques et les éditorialistes à longueur d’antennes.

Partout, de nombreux locaux militants sont la cible de ces attaques (locaux du PCF et de la CGT à Lyon, de la Plume Noire, etc.) Les agressions touchent également les camarades militants directement (de Solidaires, de l’UCL, du NPA, etc.) mais aussi des militant.es associatif.ves.

On dénombre encore de trop nombreuses agressions par des fascistes à l’encontre de personnes parce que jugées non blanches, étrangères, lesbiennes, homosexuelles , trans, militantes…

Dans l’ambiance raciste actuelle, favorisée par la candidature de leur porte-voix, Éric Zemmour, les fascistes se sentent libres de tenter faire régner un climat de peur.

 Plus que jamais, faisons vivre l’antifascisme que nous défendons : un antifascisme de classe qui combat radicalement les idées d’extrême droite.

https://www.sudeducation01.org/?p=640




Source: Visa-isa.org