Octobre 15, 2021
Par Expansive
275 visites


Depuis plus de 8 mois, la population en errance du campement des Gayeulles, femmes, familles, enfants, est prise en charge par la solidarité associative et citoyenne.

Ils doivent faire face à de multiples violences : tentative de viols, agressions sur mineurs…

Aujourd’hui, coup de pression de la mairie de Thorigné-Fouillard qui convoque une commission de sécurité pour vérifier que le lieu mis à disposition par les éclaireurs de France, le soir de la tempête, à défaut de solutions proposées par la Préfecture, est sécurisé ! Jusqu’à 68 personnes ont bénéficié de cette mise à l’abri. Aujourd’hui, 30 personnes sont encore dans les bâtiments, 34 dorment dans des tentes à proximité et 42 personnes dorment sur le campement des Gayeulles. Que cherche à faire la mairie ? Retourner les responsabilités de l’insécurité sur les associations ? Faire fermer le site des éclaireurs de France ? Expulser les habitants ? Détruire toutes les solidarités et entraides citoyennes ? Nous dénonçons le harcèlement de ces populations, et le traitement dégradant qui leur est fait. Nous demandons l’hébergement inconditionnel des personnes à la rue. La rue tue des centaines de personnes chaque année, ne l’oublions pas. Chaque territoire doit faire sa part.

Un logement est-il encore un droit ?

L’inter-organisation de soutiens aux personnes exilées de Rennes.




Source: Expansive.info