Novembre 28, 2021
Par ZAD Du Carnet
264 visites


L’extension de la Zone d’activité commerciale de Pertuis (84) menace les terres agricoles avoisinantes, ainsi que les habitants locaux qui risquent l’expropriation. Afin d’empêcher ce projet néfaste, nous décidons d’habiter l’une des maisons destinées à être détruites, lançant ainsi la ZAP (Zone à patates) de Pertuis.

Pertuis (84) et la métropole Aix-Marseille veulent doubler la ZAC (Zone d’activité commerciale) : 86 hectares vont être bétonnés. La bétonisation implique une perte de biodiversité, une augmentation des risques d’inondation et la mise en péril de notre autonomie alimentaire. Les habitants sont expropriés, leur maisons sont détruites et leurs terres sont rachetées pour une bouchée de pain. Ce projet n’est profitable qu’à l’entreprise Pellenc dont l’ancien PDG n’est autre que l’actuel maire de Pertuis, à l’origine du PLU (Plan local d’urbanisme). Les pertusiens désapprouvent ce projet d’agrandissement d’une zone commerciale déjà immense.

Nous sommes décidées à empêcher ce projet. Nous revendiquons l’arrêt de celui-ci et des expropriations. Les terres de Pertuis sont fertiles, absorbent les crues de la Durance, alimentent la nappe phréatique, contribuent à nous nourrir et à préserver notre milieu naturel. Elles doivent être défendues.

Nous choisissons d’habiter une des maisons afin d’empêcher sa destruction et l’avancée de ce projet. Ce lieu sera vivant, ouvert à toutes et tous, et nous pourrons y imaginer un autre avenir pour ces terres. Cette action se situe dans la continuité des mobilisations précédentes : manifestations, plantations, récoltes et distributions collectives de patates. Notre lutte est complémentaire d’autres modes d’actions dont nous sommes solidaires, comme la recours en justice lancé par l’association Terres Vives Pertuis, ou les journées de mobilisation organisées par les Soulèvements de la Terre. Ensemble, faisons face à l’extension de la ZAC !

Soirée d’ouverture de la ZAP de Pertuis.



Source: Zadducarnet.org