Nous, étudiant-e-s de l’université Lyon II, mandatés par l’assemblée générale du mercredi 16 mars, avons pris part à la coordination nationale proposée par l’université Paris VIII qui s’est déroulée le samedi 19 mars. Arrivés à Paris, les organisateurs de ce rassemblement de plus de soixante délégations universitaires, ont porté à notre attention qu’une délégation de l’université Lyon III composée de trois mandataires, devait arriver et participer à la réunion. Ce fut une surprise pour nous, sachant qu’aucune assemblée générale ne s’était tenue à notre connaissance à l’université Lyon III. Dans un souci de concorde entre les facultés nous avons attendu cette délégation afin d’obtenir plus d’informations sur cette assemblée générale. Un seul mandataire s’est présenté à nous : Majdi Chaarana : étudiant à Lyon II et vice-président du syndicat UNEF de Lyon. Il nous a informés qu’une assemblée générale s’était effectivement tenue et qu’elle avait rassemblé une trentaine d’étudiant-e-s. En ce cas nous sommes extrêmement surpris que cette assemblée générale n’ait pas été annoncée publiquement et que personne n’en avait connaissance. De même il est scandaleux que cet étudiant prétendument mandaté par l’université Lyon III soit, dans les faits, inscrit à l’université Lyon II. Enfin qu’il ne nous ait pas fourni de réponses satisfaisantes quant à son assemblée générale, et qu’il n’ait cessé de nous mentir. Selon ses dires l’assemblée générale de Lyon III aurait eu lieu au même moment que l’assemblée générale inter-facultés à laquelle il participait. Nous découvrons donc avec émerveillement son don d’ubiquité.

Ces manœuvres politiciennes présentées comme des erreurs n’en sont pas. Ce sont des décisions conscientes que nous condamnons fermement. L’UNEF insulte les étudiants qu’elle prétend représenter. Aucun des étudiants de l’université Lyon III que nous connaissons n’avaient entendu parler de cette assemblée générale. Un tel comportement n’est pas acceptable et met en danger la mobilisation à Lyon !

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info