Avril 19, 2016
Par Rebellyon
132 views


La coordination lycéenne locale de Lyon et des environs s’est réunie lundi 18 avril. 9 lycées étaient représentés (Chabrières, Ampère, Condorcet, Saint Exupéry, Descartes, Lumière, Récamier, Sent Just et Doisneau). La coordination a exprimé sa volonté de continuer à suivre les principes votés lors de e dernière réunion (soit cortège inclusif, qui Informe des risques en manifestation, acceptant tous les moyens de lutte en tête de manifestation, cortège/organisation/coordination sans étiquette, valeurs anti-discriminantes et inclusives, féminisation des termes, bannir le terme « casseur »).

La coordination souhaite réaffirmer son soutien aux travailleurs/euses syndiqué.e.s, et à leur travail de lutte sur le terrain. Elle condamne également les violences policières permises par l’état d’urgence, notamment à Doisneau, et a signé le communiqué de presse inter-organisations de jeunesse/syndicats. Elle se déclare solidaire de Mayotte, en grève générale depuis plus d’une dizaine de jours.

La coordination appelle toutes les administrations des lycées, et plus globalement tous les établissements scolaires, à : favoriser et permettre la tenue d’Assemblée Générale politisée, pour débattre et s’informer sur la loi travail et ses conséquences au sein des établissements, valider les motifs d’absence « mouvement social », « grève », « blocus » ou encore « manifestation » afin de permettent à un maximum de lycéen.ne.s d’exprimer leur mécontentement avec nous dans le rue, condamner fermement les violences policières aux abords des établissements scolaires, et l’intimidation systématiques des forces de l’ordre. La coordination demande également aux professeur.e.s et personnes administratifs ou d’entretien volontaires de lutter aux côtés des lycéen.ne.s, en aidant à tenue des AG ou en ne sanctionnant pas les absences par exemple.

La coordination condamne fermement les agissements d’une adhérente PEEP (fédération de parents d’élèves) qui est venue lors d’une Assemblée Générale à Saint Exupéry et qui a ensuite envoyé des mails diffamatoires au sujet de le lutte et de le MDL (maison des lycéens) aux autres parents d’élèves de l’établissement. La coordination lycéenne rappelle que personne ne peut imposer quoi que ce soit aux lycéen.ne.s lors de leurs Assemblée Générales, où ils et elles sont souverain.e.s. La coordination appelle tout.e.s les lycéen.nes à investir au maximum à « Nuit Debout », pour faire entendre nos voix, notamment sur les sujets où nous sommes le plus concerné.e.s comme l’éducation. Ayant pris connaissance d’articles déformant la vérité et parfois même mensongers, nous demandons aux lycéen.ne.s la plus grande prudence lors des interviews et nous conseillons de demander à voir leur carte de presse avant d’entamer une discussion avec un journaliste.

Nous appelons tous les lycées a faire des assemblées générales et des formation sécurité dés la rentrée pour préparer la mobilisation du 28 avril, afin de se coordonner lors de l’inter-lycée qui aura lieu le mercredi 27 avril.

https://www.facebook.com/lyceesdugrandlyonenlutte/




Source: