Février 26, 2019
Par Rebellyon
301 visites


Après les Jeunesses Nationalistes et l’Oeuvre Française, c’est au tour de ces trois organisations fascistes d’être frappées de dissolution. Les pouvoirs publics en prononceront donc prochainement l’interdiction.

Fascistes, racistes, néo-nazis, antisémites, sexistes… Tous ces qualificatifs affublent parfaitement ces bandes organisées dont il ne sort que ratonnades, haine et appels au meurtre. À de nombreuses reprises, Alternative Libertaire Lyon avait déjà dénoncé ces exactions fréquentes, notamment à Lyon, centre névralgique des fachos de tous poils.

Cependant, nous ne sommes pas dupes quant à la dissolution de ces groupes racistes et gardons en tête l’absence de réaction des pouvoirs publics depuis de nombreuses années. Pire, nous constatons parallèlement à cet effet d’annonce, un laisser-faire dans les attaques fascistes : la police protège systématiquement l’extrême droite, et les discours cherchant à renvoyer les fascistes et les antifascistes dos-à-dos en faisant vivre la théorie « des deux extrêmes » se banalisent.

Nous sommes par ailleurs bien conscient⋅es que le fascisme ne s’arrête pas à celui du Bastion Social ou de ces deux autres organisations groupusculaires insignifiantes. Les fascistes sont organisés et ne manqueront pas, comme ils l’ont fait par le passé, de se réunir sous d’autres appellations plus ou moins euphémisantes et de continuer à propager leurs idées nauséabondes.

Nous ne croyons pas en l’État pour nous protéger du fascisme. Nous sommes convaincu⋅es que le combat contre le fascisme se situe sur nos lieux de vie : entreprises, facs, écoles, ronds-points, syndicats et collectifs, en œuvrant pour l’éducation et les luttes populaires !

Résolument antifascistes, Alternative Libertaire Lyon.

PDF - 131.2 ko



Source: