327 visites


Suite à la publication de stories sur notre compte Instagram, nous avons reçu des centaines de messages et plusieurs dizaines de témoignages de femmes racontant avoir été droguées (avec perte de connaissance, malaise, le black-out de la soirée), et bien souvent avoir été victime de viols ou d’agressions sexuelles, dans deux bars du quartier du cimetière d’Ixelles.

Par la suite, nous avons reçu aussi énormément de témoignages de violences sexuelles avec le même procédé (ingestion de drogues à l’insu des victimes) qui dépassent ces deux lieux ixellois.

De toute évidence, il s’agit d’un phénomène beaucoup plus généralisé. Vos vécus ne sont pas des faits isolés mais s’intègrent à des mécanismes systémiques inhérents à une société patriarcale et à la culture du viol. Nous n’avions pas conscience de l’ampleur de ce procédé spécifique. Merci de nous avoir fait confiance et d’avoir ouvert la parole sur ce sujet.

Le caractère particulièrement révoltant des faits évoqués ces derniers jours ne doit pas nous faire oublier que les violences faites aux femmes sont partout : dans la rue, à l’école, au travail mais surtout dans la sphère privée. Les violences sexuelles sont majoritairement perpétrées par des personnes connues de la victime (père, frère, ami, médecin, camarade, militant, collègue…).

Nombre de témoignages que nous avons reçus mettent en évidence la mauvaise prise en charge des victimes par l’appareil policier et judiciaire. Selon la RTBF*, en Belgique, 70% des plaintes relatives aux violences sexuelles sont classées sans suite. Au regards des dizaines de témoignages que nous avons reçus, il est légitime de se demander comment ces faits ont pu se dérouler pendant des années en toute impunité ?

💜🖤 Merci à toustes celleux qui brisent les silences. #JeTeCroisVous n’êtes pas seules. Votre histoire n’était pas un fait isolé. Vous n’êtes ni coupable, ni responsable. Que la peur et la honte changent de camp !

➡ Contacts et adresses utiles :

  • Journalistes qui enquêtent sur le sujet : @marine_g.t ou @guiwoe (Insta)
  • Avocate spécialisée dans les violences sexuelles @caroline_poire_avocate (Insta)
  • CPVS (Centre de prise en charge des violences sexuelles de Bruxelles) : pour toutes les victimes de violence sexuelle, ouvert 24/24 et 7j/7 (320 rue Haute, 1000 Bxl – 02 535 45 42)
  • SOS Viol : 0800 98 100



Source: Bxl.communisteslibertaires.org