Précisons d’emblée que Jean-Luc Moudenc semble être inscrit sur liste rouge et qu’on ne trouvera pas son adresse en ouvrant le botin. Par contre, on peut utiliser un moteur de recherche.

De notoriété publique, Jean-Luc Moudenc est marié à Blandine Roman-Moudenc. Sa femme a d’ailleurs été licencié suite au scandale Fillon (rends l’argent !)

En cherchant « Blandine Roman » ou « Blandine Moudenc » sur societe.com, on trouve qu’elle a dirigé Environnement Urbain Conseil, société à responsabilité limitée en activité durant 4 ans, spécialisée dans le secteur d’activité du conseil en relations publiques et communication. Cette société était domicilée au 30 rue Bessières, 31500 Toulouse.


On peut continuer sur societe.com et chercher les entreprises domicilées à cette adresse : en plus d’Environnement Urbain Conseil, on y trouve aussi Toulouse Avenir et Sud Est Toulousain Pour Tous, deux associations déclarées dont l’activité est « organisation politique ».

Un petit tour sur le site du Journal Officiel nous apprend que ce sont deux associations qui oeuvrent « autour de l’action de Jean-Luc Moudenc ». Il s’agit en fait de deux micro-partis qui ont servi à l’élection de Jean-Luc Moudenc à la mairie de Toulouse.


On ne trouve aucune information ni dans les Pages Blanches ni dans les Pages Jaunes autour de ces adresses ou de ces noms d’entreprises et d’associations.

Avec Google Street View, on voit qu’à cette adresse il y a un pavillon. C’est une pratique très courante de la part des politiques de domicilier leurs entreprises et les sièges de leurs micro-partis à leur adresse personnelle.

Jean-Luc Moudenc habite donc au 30 rue Bessières.




#NousSommesToutesDesMalfaitrices


Article publié le 16 Oct 2019 sur Iaata.info