Mai 18, 2016
Par Mille Babords
381 visites


Todd Shepard explique, entre autres, comment la Ve République, à ses débuts, s’est appuyée sur la guerre d’Algérie pour restreindre durablement les libertés individuelles ; et comment l’histoire de l’impérialisme et de l’anti-impérialisme français a été réécrite par l’administration, les politiciens et les journalistes pour présenter la décolonisation comme une « fatalité », un mouvement inévitable, au lieu de dire qu’elle marquait l’échec du projet originel d’intégration nationale dans les colonies.

Il contribue à la revue algérienne Naqd et a écrit, récemment l’un des articles du catalogue de l’exposition « Made in Algéria » du Mucem intitulé « Plus grande que l’hexagone »

transit.librairie chez gmail.com / http://transit-librairie.org/




Source: