À Montpellier comme ailleurs, les lubies de l’extrême-droite sont portées sur l’insécurité, forcément attribuée aux migrants musulmans ; le « grand remplacement », selon lequel les africains chercheraient à remplacer les européens ; ou bien encore le « lobby gay », qui œuvrerait en sous-main pour nuire aux hétérosexuels. En revanche, le sort des salariés exploités, des syndicalistes réprimés ou bien encore la défense du service public ne font pas partie de leurs intérêts. La pandémie mettant sur le devant de la scène des thématiques sociales – salariés obligés d’aller travailler, infirmières sous-payées, manque d’argent pour l’hôpital… –, on aurait pu penser que les militants d’extrême-droite aient la décence de se taire, mais il n’en est rien. Florilège des perles publiées par l’inénarrable Ligue du Midi, groupuscule ouvertement raciste et homophobe implanté à Saint-Julien-de-la-Nef, et Lengadoc-info, média montpelliérain dont le rédacteur principal est précisément un proche de la Ligue du Midi.

Le
coronavirus ? La faute au « lobby LGBT » !

« Le coronavirus rend-il fou ou idiot » ? C’est la question posée sur le site de la Ligue du Midi par Éric de Verdelhan, nostalgique de l’Algérie française. Selon lui, le coronavirus est une réponse à la « décadence » de notre société, « comme le sida a été une réponse cinglante au vagabondage sexuel ». Il s’indigne aussi, dans un article justement intitulé « Journal d’un CON… finé », que les centres d’interruption volontaire de grossesse restent ouverts pendant le confinement, signe évident que « nous contribuons grandement nous-mêmes au ‘‘remplacement de population’’ » Visiblement, on peut à la fois être fou, et idiot. Mais pas de panique, « d’ici avril, plus personne ne parlera de ce virus » nous indiquait le « spécialiste » Patrick Le Drappier, qui ferait bien de se reconvertir en astrologie. Et plus besoin de recherches scientifiques : un certain Frédéric Morin nous apprend que « le laboratoire P4 de biosécurité de Wuhan en Chine est très certainement à l’origine du coronavirus » et « cela ne relève pas du complotisme, mais de la complotologie »… on est rassuré ! Quant au manque d’anticipation des autorités dans la gestion de crise, c’est évidemment parce que les gouvernants ont préféré « donner la priorité aux porte-paroles du lobby LGBT » nous éclaire l’éditeur Max Chaleil. Chacun constatera d’ailleurs à quel point les drapeaux arc-en-ciel saturent nos villes et nos campagnes ! Voilà pour la Ligue du Midi, voyons-voir ce qu’il se passe du côté de Lengadoc-Info…

La
secte d
es Brigandes,
modèle de lutte contre la pandémie

Le site d’extrême-droite se veut plus présentable mais le message reste similaire à celui de la Ligue du Midi. Entre deux appels à suivre la messe, le blog se réjouit que les cloches de l’église Saint-Roch de Montpellier aient résonné en hommage aux défunts, mais s’indigne qu’un chant musulman ait retenti à la Paillade, sans même se cacher d’inciter à la guerre religieuse : « Vous êtes plutôt ‘‘son de cloches des églises’’ ou ‘‘appel à la prière musulmane’’ ? » Même quand le site prétend interroger un médecin italien « anonyme », c’est pour nous expliquer que l’un des « déclencheurs » du coronavirus, c’est bien évidemment « la présence de migrants illégaux ». Les conseils de Lengadoc-info pour stopper la pandémie ? Prier Saint-Roch, qui « obtint de nombreuses guérisons par le simple signe de croix » (dixit l’abbé Berthe), et s’inspirer des Brigandes, secte musicale implantée dans les Hauts cantons de l’Hérault suspectée d’un assassinat – à la question « Votre organisation en clan est-elle efficace dans ce contexte de crise ? », le clan répond : « Évidemment, nous nous trouvons dans une meilleure situation que ceux qui sont contraints d’être ‘‘confinés’’ dans leur appartement en ville. Et puis, nous sommes avec les nôtres. » Le site relaie aussi les complaintes du secrétaire héraultais d’Alliance police nationale, organisation qui avait appelé la population à faire des dons de masques aux policiers, après avoir traité les gilets jaunes de « sous-être humains ».

La section montpelliéraine de Génération identitaire n’est pas en reste : son chef, le dénommé Johan Teissier, a publié sur twitter la photo d’une femme voilée qui achète beaucoup de farine, censée nous convaincre des méfaits de l’immigration.

Au niveau national, rappelons que les députés d’extrême-droite, dont Marine Le Pen, ont voté en faveur de l’état d’urgence sanitaire, et donc pour la remise en cause des 35h et des congés payés.

Rappelons-le inlassablement : l’extrême-droite n’est ni anti-système, ni anti-capitaliste, mais homophobe, raciste, pro-flic, et pro-patronale.


Article publié le 04 Avr 2020 sur Lepoing.net