Janvier 24, 2016
Par Montpellier Journal
66 visites


C’est la question que pose Jacques Coveinhes, membre du Mouvement national des chômeurs et précaires (Mncp), au lendemain de la mise en place d’une nouvelle politique d’accueil à Pôle emploi. Le 18 janvier a effectivement scellé la fin de l’accès libre aux agences l’après-midi, un accueil strictement réservé aux questions d’indemnisation, et un service d’accompagnement vers l’emploi de plus en plus dématérialisé. Quand l’interlocuteur des chômeurs devient un « vidéo-portier », la direction régionale de Pôle emploi parle quant à elle de «  personnalisation de la relation entre le demandeur d’emploi et son conseiller référent ». (2 460 mots)

par Lucie Lecherbonnier

Le sas de l'agence Pôle emploi de Celleneuve à Montpellier (photo : Lucie Lecherbonnier)

Vous devez être abonné(e) pour lire la suite. Identifiez-vous ou Abonnez-vous pour lire cet article.

Il vous en coûtera seulement 6 € par mois !

Le seule ressource de Montpellier journal ? Les abonnements et les dons de ses lecteurs. Abonnez-vous pour soutenir l’indépendance du site.

S'abonner

Lire aussi :




Source: