Juillet 8, 2020
Par Le Monde Libertaire
60 visites


Mais jusqu’oĂč vont-ils (ou elles) aller ?

Des nouvelles d’Olympie
En dĂ©signant comme Premier ministre l’énarque Jean Castex, un ex LR proche de Sarkozy peu connu du grand public, Macron maintient le cap Ă  droite du quinquennat et affirme sa volontĂ© de contrĂŽle. Avec un haut fonctionnaire collaborateur – plutĂŽt qu’un Premier ministre –, Macron est certain d’incarner Ă  lui seul ou presque toutes les dĂ©cisions qui seront prises…
Petit rappel : Monsieur Castex est celui qui a mis en place la tarification Ă  l’acte (T2A) pour « rentabiliser Â» l’hĂŽpital public, la mĂ©thode de financement des Ă©tablissements de santĂ© organisĂ©e Ă  partir de 2004 dans le cadre du plan «HĂŽpital 2007 ». Auparavant, les hĂŽpitaux recevaient une dotation globale, quel que soit leur rendement. Avec la T2A, chaque acte mĂ©dical donne droit Ă  une dotation prĂ©cise pour l’hĂŽpital. Ainsi, plus il y a d’actes, plus la dotation est Ă©levĂ©e.
Comment Macron remercie les soignants… Quel talent ! On applaudit JupiZeus au sommet de son Olympe

#LaREMComedyClub
#JupiterEnOrbite

Plouf !
Si le parti de Marine Le Pen se vante d’un triomphe historique par la rafle de la mairie de Perpignan, se targuant au passage que les Ă©lections municipales de 2020 ont Ă©tĂ© un succĂšs pour l’extrĂȘme droite au niveau national, c’est pour masquer son Ă©chec cuisant. Le RN passe en effet de 1438 siĂšges dans 463 communes (2014) Ă  840 siĂšges dans 258 en 2020.
Un beau gadin comme on les aime.
Et la MariniĂšre tombe Ă  la l’eau, plouf !
#RNComedyCub
#Plouf

et pour finir pour aujourd’hui…

Une histoire bien française… Celle de Sanofi.
Grand groupe gĂ©nĂ©reux qui annonce un don de 100 millions d’euros pour la recherche du Coronavirus. Une belle stratĂ©gie de communication

Le 6 mai 2020, versement d’un dividende record, soit la 26Ăšme augmentation annuelle consĂ©cutive.
Le 30 juin, annonce de 1000 emplois supprimés en France.
Que dire ? Ah oui
 150 millions de CIR – CrĂ©dit d’ImpĂŽt Recherche – par an, en plus du CICE.

Il n’est pas inutile de rappeler que le groupe pharmaceutique – dont la sĂ©curitĂ© sociale finance plus de 80% de son chiffre d’affaire –, bĂ©nĂ©ficie du CIR, mesure fiscale de soutien aux activitĂ©s de recherche et dĂ©veloppement des entreprises, sans restriction de secteur ou de taille. Les fameux 150 millions d’euros annuels. Ce qui sur 10 ans reprĂ©sente un manque Ă  gagner de 1,5 milliard pour l’État. Au CIR s’ajoute le CrĂ©dit d’ImpĂŽt CompĂ©titivitĂ© Emploi (CICE) qui de 13 millions en 2013 est passĂ© Ă  24 millions en 2018

En 2018, les quarante plus grands groupes français ont versĂ© 57,4 milliards d’euros Ă  leurs actionnaires, dont 10,9 milliards sous forme de rachats d’actions. Pour Sanofi dont la capitalisation tourne autour de 100 milliards, cela a reprĂ©sentĂ© une augmentation de 15,8%, permettant aux actionnaires de se partager environ 4 milliards en 2019.

Alors avec plus d’1,5 milliard de crĂ©dit d’impĂŽt en 10 ans et 3000 emplois dĂ©jĂ  supprimĂ©s suite Ă  un plan massif de dĂ©localisation, le don 100 millions sera toujours ça de repris pour Sanofi


#Cac40ComedyClub
#SanofiComedyClub
#FoutageDeGueule
#L’ArtDeLaDiversion
#ViveLeCapitalisme

Rosa Bronca




Source: