Mais jusqu’oĂč vont-ils (ou elles) aller ?

Grande cause toujours
En 2017, Emmanuel Macron, devenu prĂ©sident, dĂ©clare qu’il sera « personnellement attentif » Ă  ce que l’égalitĂ© entre les femmes et les hommes soit la « grande cause » de son quinquennat. Avec prudence, contrairement Ă  son homologue Trump, dont les dĂ©rapages rĂ©pĂ©tĂ©s graveleux ou sexistes abondent, MaĂźtre Macron plus rusĂ© prend soin de dĂ©lĂ©guer Ă  ses collaborateurs
 Ă  l’abri sur son Olympe perchĂ©.
11 juin 2020 : rĂ©ouverture d’une enquĂȘte pour viol, harcĂšlement sexuel et abus de confiance par la Cour d’appel de Paris et la Cour de cassation visant GĂ©rald Darmanin, alors ministre des Comptes publics – accusation datant de 2009 ; l’affaire ayant bĂ©nĂ©ficiĂ© d’un non-lieu en 2018.
6 juillet 2020 : Darmanin promu au poste de premier flic de France

On aurait pu s’attendre Ă  une dĂ©mission
 Question d’éthique.
Juste une petite omission de l’Etat
 Oups. On oublie les principes.
Et hop, une jolie promotion ! La premiĂšre gifle.
Consternation.
La seconde : la nomination d’Éric Dupond-Moretti au poste de ministre de la Justice. L’ex-pĂ©naliste Ă  la renommĂ©e mĂ©diatique est connu pour ses diatribes antifĂ©ministes et ses invectives contre le mouvement de libĂ©ration de la parole #MeToo. Rappelons aussi son aversion pour « l’hyper-moralisation » de notre Ă©poque et ses « dĂ©rives », ainsi que son exĂ©cration de « l’ùre victimaire » plaçant la partie civile au cƓur du procĂšs pĂ©nal. Monsieur Moretti aime Ă  revenir sur l’époque de ses soirĂ©es de jeunesse oĂč il Ă©voque ses « rĂąteaux Â» – ses tentatives d’embrassade pendant les slows et soldĂ©es par un Ă©chec –, des « rĂąteaux Â» qui aujourd’hui s’apparenteraient selon lui Ă  un « dĂ©lit Â». Et si son fils de 25 ans tentait de « poser sa main sur le genou d’une copine Â», comme ça
 « Un dĂ©lit Ă©galement ? Quand c’est non, c’est non, Ă©videmment, on est tous d’accord lĂ -dessus. Mais alors, comment savoir ? Â» – propos recueillis dans un entretien Ă  la Voix du Nord en novembre 2018.
« Comment savoir
 ? Â» ou la question faussement innocente du nouveau Garde des Sceaux face Ă  l’ampleur du dĂ©sastre de ce que l’on pourrait appeler le sexisme ordinaire, vĂ©ritable gangrĂšne
 Quelle intelligence Monsieur Moretti ! Votre empathie et votre Ă©loquence sont plus que touchantes. Partisan du « puisque on ne peut plus rien dire
 Â», quelles seront vos prochaines dĂ©clarations, Monsieur le ministre ?
Consternation.
TroisiĂšme gifle, moins cinglante, mais elle pique quand mĂȘme. La nomination d’Elisabeth Moreno Ă  l’égalitĂ© entre les femmes et les hommes, la diversitĂ© et l’égalitĂ© des chances.
Madame Moreno est probablement une brillante cheffe d’entreprise – ex-cadre puis en 2017 prĂ©sidente directrice gĂ©nĂ©rale France du groupe informatique chinois Lenovo accusĂ© deux ans plus tĂŽt de prĂ©installer un logiciel dans ses PC compromettant gravement la sĂ©curitĂ© des Ă©changes chiffrĂ©s via SSL
 Mais sa vision de la lutte pour l’égalitĂ© reste somme toute trĂšs libĂ©rale et imprĂ©gnĂ©e de la culture patriarcale, qui sert le maintien des pratiques inĂ©galitaires et dominatrices de l’homme sur la femme. Lutter contre le sexisme en entreprise, rien de plus simple pour Madame Moreno, il suffit de gagner des Ă©chelons et de grimper en grade
 « Mon conseil serait de prendre davantage de responsabilitĂ©s ! Plus vous montez dans la hiĂ©rarchie, moins vous ĂȘtes confrontĂ©e au sexisme Â» – dans une interview accordĂ©e aux Échos, en 2018. Celle qui plaide pour les Â« blagues Ă  la machine Ă  cafĂ© Â» semble connaĂźtre et maĂźtriser le sujet. « Je ne veux pas d’un climat de dĂ©fiance oĂč le sexisme met tout le monde mal Ă  l’aise et oĂč chacun mesure constamment chaque mot qu’il utilise
 Â» – dans un entretien de IonisMag en juin 2018. Il est certain Madame Moreno, que nous serons attentifs aux prochains mots que vous utiliserez sur le perron de l’ElysĂ©e, la machine Ă  broyer

Consternation…
Trois nominations ministĂ©rielles qui sonnent comme des dĂ©clarations de guerre aux droits des femmes et des personnes LGBTQIA – pour rappel les nombreux tweets entre 2012 et 2013 de Darmanin alors dĂ©putĂ© UMP du Nord, contre le mariage gay et l’adoption par un couple homosexuel, soutenant la Manif pour Tous*
 En 2014, alors porte-parole de la campagne de Sarkozy, il n’hĂ©sitait d’ailleurs pas Ă  revendiquer l’abrogation de la loi sur le mariage pour tous…
Trois claques portées à celles et ceux qui promeuvent des rapports plus justes et égalitaires entre les femmes et les hommes et entre tous les individus, qui luttent chaque jour contre les violences sexuelles.
Mais en Macronie, tout est permis

Aberration.
Le comble de l’abjection.

#OutragePolitiqueClub
#GrandeCauseToujours
#AffligeantLesBrasMenTombent
#LesNominationsDeLaHonte

* Quelques tweets postés par Gérald Darmanin :
« #mariage homosexuel et #adoption par les homosexuels, faut-il tout accepter sous prĂ©texte que “la sociĂ©tĂ© Ă©volue” ? Â» (13 octobre 2012)
« En route pour la #manifpourtous » (13 janvier 2013)
« Nuit de sĂ©ance #directAN pour s’opposer au mariage et adoption par les couples homosexuels Â» (18 avril 2013)
« Il convient donc de rappeler que la loi pour le #mariagehomosexuel n’oblige pas les maires Ă  cĂ©lĂ©brer les mariages personnellement. Â» (2 juin 2013, Darmanin maire de Tourcoing)

Pour poursuivre :
monde-libertaire.fr, un article : « Nous sommes fortes, nous sommes fiĂšres, et fĂ©ministes, et radicales, et en colĂšre ! »…

GĂ©nocide OuĂŻghour
AprĂšs le tĂ©moignage de rescapĂ©s et la rĂ©vĂ©lation en 2019 de plus de 400 documents officiels chinois par le New York Times attestant l’existence de camps de concentration modernes en Chine, une Ă©tude publiĂ©e le 29 juin dernier de la Fondation Jamestown met au jour la politique tyrannique et coercitive du pouvoir chinois Ă  l’encontre de la communautĂ© ouĂŻghoure. Une minoritĂ© musulmane ciblĂ©e depuis 2010 par le pouvoir central qui affirme lutter contre le terrorisme dans la rĂ©gion du Xinjiang, au nord-ouest du pays


En 2020, entre 2 et 3 millions de Ouïghours seraient parqués dans ces camps de concentration modernes.

Surveillance extrĂȘme, emprisonnement, contrĂŽle des naissances, des millions d’enfants sĂ©parĂ©s de leurs parents, des millions de jeunes dĂ©portĂ©s dans des provinces chinoises, actes de stĂ©rilisation contraints, internement dans des camps de travail, mariages forcĂ©s, contrĂŽle des dĂ©placements
 VolontĂ© du rĂ©gime chinois Ă  contrĂŽler et rĂ©duire la dĂ©mographie de la population ouĂŻghoure. Il s’agit bien lĂ  d’un gĂ©nocide.
« Le gĂ©nocide est un crime qui peut se produire aussi bien en temps de guerre qu’en temps de paix. La dĂ©finition contenue Ă  l’article II de la Convention dĂ©crit le gĂ©nocide comme un crime commis dans l’intention de dĂ©truire, ou tout, ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Â» [note]
Que fait la communautĂ© internationale ?
Rien apparemment.
Les enjeux financiers avec la Chine prĂ©vaudraient-ils sur les enjeux humains ?
Meuh non

Ce serait vachement Ă©tonnant.

#ChineTyrannyClub
#GenocideEtDictature
#VacherieAssassine

Rosa Bronca


Article publié le 19 Juil 2020 sur Monde-libertaire.fr