Mais jusqu’oĂč vont-ils (ou elles) aller ?

L’extrĂȘme sĂ©curitaire
Le Parlement a adoptĂ© dĂ©finitivement lundi 27 juillet une proposition de loi LaREM trĂšs controversĂ©e prĂ©voyant des «mesures de sĂ»retĂ© » pour les condamnĂ©s d’actes terroristes.
L’autoritĂ© judiciaire pourra ainsi imposer aux personnes condamnĂ©es Ă  l’issue de leur peine et ce, pendant cinq Ă  dix ans, l’obligation de rĂ©pondre aux convocations du juge d’application des peines, d’établir sa rĂ©sidence en un lieu dĂ©terminĂ©, des interdictions d’entrer en relation et de paraĂźtre dans certains lieux, l’obligation de pointage ainsi que, sous rĂ©serve de l’accord de la personne, le port du bracelet Ă©lectronique.
Les dĂ©putĂ©s LaREM, LR, UDI et Agir ont votĂ© pour, tandis que les Ă©lus MoDem se sont partagĂ©s et les socialistes se sont majoritairement abstenus. Les groupes LFI, PCF et LibertĂ©s et territoires se sont prononcĂ©s contre ce qu’ils considĂšrent comme une «surenchĂšre sĂ©curitaire ».
Le Conseil national des barreaux (CNB), qui reprĂ©sente les 70 000 avocats de France, s’était Ă©levĂ© dĂ©but juin contre « la peine aprĂšs la peine », dĂ©nonçant un texte qui remet en cause les garanties de L’État de droit.
TrĂšs critique Ă©galement, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) avait appelĂ© « Ă  s’en tenir aux techniques traditionnelles du renseignement » et Ă  « Ɠuvrer en faveur de la rĂ©insertion, seul gage vĂ©ritable d’une prĂ©vention de la rĂ©cidive Â».
« Nous sommes sur une ligne de crĂȘte au regard des libertĂ©s publiques Â», a nĂ©anmoins reconnu RaphaĂ«l Gauvain, dĂ©putĂ© LaREM, aprĂšs le vote. « Si ces mesures de sĂ»retĂ© sont trop sĂ©vĂšres, trop restrictives (…) alors notre dispositif encourt le risque d’ĂȘtre dĂ©clarĂ© inconstitutionnel. Cela a Ă©tĂ© le fil rouge de nos travaux Â».
Quelques minutes aprĂšs l’adoption de la proposition de loi par les dĂ©putĂ©s, le PrĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale Richard Ferrand (LaREM) a annoncĂ© qu’il saisissait le Conseil constitutionnel pour vĂ©rifier l’équilibre entre « prĂ©vention des atteintes Ă  l’ordre public Â» et respect des « libertĂ©s constitutionnellement garanties. Â»
Quand s’en va L’État providence, s’en vient L’État sĂ©curitaire


« Le mot État est identique au mot guerre. Â» (Petr AlekseĂŻevitch Kropotkine dans Paroles d’un rĂ©voltĂ©)

#LaRemComedyClub
#EtatUltraSecuritaire
________________________________________________________

Croissance verte

Il n’y a pas que les maires RN qui augmentent impunĂ©ment leurs indemnitĂ©s. Du cĂŽtĂ© des Verts lyonnais aussi, on prend soin de son « petit pĂ©cule Â». La MĂ©tropole de Lyon, prĂ©sidĂ©e par l’EELV Bruno Bernard, a dĂ©cidĂ© d’augmenter la rĂ©munĂ©ration de ses vice-prĂ©sidents. Et pas qu’un peu
 plus de 1000€ mensuels d’augmentation ! Ce qui portera leur rĂ©munĂ©ration de 2 811 Ă  3 811 euros bruts. Toutefois, il est utile pour le lecteur, de situer ce revenu
 En France, le salaire brut mensuel moyen a augmentĂ© de 0,5% sur un an pour l’ensemble de la population
 tandis que, pour info, Bernard Arnault prĂ©sident du groupe LVMH devient la deuxiĂšme fortune mondiale, aprĂšs Jeff Bezos patron d’Amazon, avec 108 milliards de dollars (+25,1 milliards par rapport au prĂ©cĂ©dent classement), relĂ©guant Bill Gates (107 milliards) Ă  la troisiĂšme place du podium.
Prendre soin de ses deniers personnels
 tout un art !

#EELVComedyClub
#LaNouvelleVague
#VousReprendrezBienUnP’titVert

Rosa Bronca

Pour hier


Article publié le 02 AoĂ»t 2020 sur Monde-libertaire.fr