Mais jusqu’où vont-ils (ou elles) aller ?

Vive le monde d’après !
Un an après le vote du CETA – traité de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Canada –, Macron refuse que la Convention citoyenne rouvre le débat…
A l’heure où la crise du Coronavirus met en évidence les failles de la mondialisation productiviste et néolibérale, JupiZeus qui ne cesse de promouvoir la « souveraineté économique » de la France entérine ainsi l’approfondissement de cette mondialisation en maintenant l’application provisoire du CETA.
Vive la « réinvention » promise par notre cher Président !

« La dictature, c’est ‘ferme ta gueule’ ; la démocratie, c’est ‘cause toujours’. » (Jean-Louis Barrault)

#MondeDAprès=MondeDAvant
#JeFaisCeQueJeveuxNananère
#JupiterEnOrbite

__________________________________________

Ah bon ?
Après Calimacron « écolo », Moretti « féministe » ? Cela semble mal parti…
Auditionné le 20 juillet dernier en commission des lois de l’Assemblée nationale, le nouveau garde des Sceaux s’est étonné des chiffres avancés par le député socialiste Hervé Saulignac, se basant sur les chiffres du ministère de la Justice – enquête menée en 2017 – pour déclarer que « 93 000 femmes subissent des viols ou des tentatives de viols. […] 1 000, c’est le nombre de condamnations qui sont prononcées chaque année pour ces crimes-là. Si seulement 1% des viols et tentatives mènent à une condamnation, cela pourrait signifier que 99% ne mènent à rien… »
Voilà qui laisse perplexe le Ministre de la Justice… « Je ne sais pas d’où vous tenez ces chiffres. […] Je souhaiterais savoir comment on les obtient, ces chiffres. Parce que c’est au fond assez curieux, de pouvoir dire qu’autant de faits ont été avérés sans que des plaintes aient été déposées. Je n’ignore pas qu’un certain nombre de plaintes n’aboutissent pas, ça, c’est une évidence. Ces chiffres-là me paraissent effrayants. S’ils correspondent à une réalité. Effrayants. […] Ces chiffres-là me paraissent quand même… je ne dis pas « infondés ». Mais je vais revoir ce que vous venez d’évoquer. […] Comment peut-on savoir qu’un viol a été perpétré s’il n’y a pas de plainte ? s’interroge-t-il. Si ces chiffres sont avérés, je suis véritablement inquiet. »
Le garde des Sceaux, dubitatif, promet de « vérifier » les chiffres, précisant vouloir « voir comment 99% des viols, selon [Hervé Saulignac], ne seraient pas traités… »
Comme au Ministère de la Santé, personne ne semble au courant de rien au Ministère de la Justice, surtout concernant les chiffres…

« La politique est l’art des compromissions. » (Joseph Pelletier)

#LaRemComedyClub
#LArtDuFlouPolitique
#TrouNoir

Rosa Bronca

et pour hier…


Article publié le 02 Août 2020 sur Monde-libertaire.fr