Mais jusqu’oĂč vont-ils (ou elles) aller ?

« Police : A toujours tort. Â» [<a title="Gustave Flaubert dans Dictionnaire des IdĂ©es reçues (1913)” class=”notebdp”>note]
Le 3 janvier 2020 Ă  Paris, CĂ©dric Chouviat faisait un arrĂȘt cardiaque lors de son interpellation par la police. Une semaine aprĂšs la mort du livreur de 42 ans, l’autopsie posait la gravitĂ© des faits. L’homme est dĂ©cĂ©dĂ© suite Ă  des « manifestations asphyxiques associĂ©es Ă  une fracture hĂ©morragique des deux cornes du cartilage thyroĂŻde. Â» Six mois aprĂšs le drame, une reconstitution prĂ©cise des faits, rĂ©vĂ©lĂ©e par LibĂ©ration et Mediapart, est accablante pour les trois agents de police. Elle confirme que CĂ©dric Chouviat a Ă©tĂ© maintenu le ventre contre le sol pendant 1mn30 alors qu’il manifestait dĂ©jĂ  une dĂ©tresse respiratoire et qu’il aurait Ă©tĂ© violemment Ă©tranglĂ© alors qu’il portait encore son casque de scooter. Un massage cardiaque a Ă©tĂ© effectuĂ© par les policiers mais 3 minutes aprĂšs avoir constatĂ© le malaise du livreur
 Enfin un faux compte-rendu de cette interpellation a Ă©tĂ© diffusĂ© par un agent de la brigade anticriminalitĂ© sur les ondes radio de la prĂ©fecture de police de Paris, tentant d’effacer la responsabilitĂ© de ses collĂšgues

Depuis, les trois policiers ont Ă©tĂ© mis en examen pour « homicide involontaire Â», une qualification pĂ©nale dĂ©lictuelle et non criminelle dĂ©noncĂ©e par la famille de CĂ©dric Chouviat, mais ils n’ont pas Ă©tĂ© suspendus par leur hiĂ©rarchie


« La meilleure raison qu’a le peuple de ne pas aimer la police est l’emploi abusif de certaines manƓuvres de force connues sous le nom de passage Ă  tabac. Â» (Edmond Locard, La police, ce qu’elle est, ce qu’elle devrait ĂȘtre, 1919)
#PoliceTragedyClub
#ViolencesPolicieres
#FlicsRipoux

Tous avec moi !

GĂ©rard Darmamin a dĂ©cidĂ© de renforcer la polĂ©mique Ă  son Ă©gard. Faire parler de soi et s’auto fĂ©liciter aprĂšs tout, c’est bon pour le moral et favorable aux petits arrangements politiques dans les hautes sphĂšres

AccusĂ© de viol et en plein conflit d’intĂ©rĂȘt car supĂ©rieur des policiers chargĂ©s de l’enquĂȘte, le Ministre de l’IntĂ©rieur a relayĂ© le 19 juillet sur sa page Facebook une page : « SOUTIEN A GERALD DARMANIN FACE A LA CALOMNIE ORGANISEE ! Â» Une phrase que Darmanin reprend donc Ă  son compte en la partageant. Le texte qui accompagne la « pĂ©tition Â» est tout aussi sobre : « La prĂ©somption d’innocence, surtout quand trois dĂ©cisions de justice consĂ©cutives concluent Ă  une absence d’infraction dans la mĂȘme histoire, est un principe fondamental de notre dĂ©mocratie et de notre Ă©tat de droit (
) N’hĂ©sitez pas Ă  partager ce post, je compte sur vous ! Â»
C’est oublier que notre cher Ministre lui-mĂȘme – du moins sa horde d’avocats – a reconnu les faits en usant de son pouvoir pour obtenir des faveurs sexuelles
 « Les faits, ce sont un Ă©change de service sexuel, une relation sexuelle, contre une promesse de passe-droit
 Â» (Laurence Rossignol, sĂ©natrice PS, ancienne ministre du Droit de Femmes).
Pratique honteuse, éthiquement inconcevable, légalement répréhensible et condamnable

Rappelons que ce n’est pas la premiĂšre fois que le ministre est accusĂ© d’utiliser sa position pour obtenir des faveurs sexuelles. En 2015, une plainte pour « abus de faiblesse Â» d’une habitante de Tourcoing a Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e, oĂč elle affirme que l’élu – alors Maire de la ville – lui a demandĂ© des relations sexuelles en Ă©change d’un logement
 Cette procĂ©dure a Ă©tĂ© classĂ©e sans suite par le parquet de Paris au printemps 2018.
Quand le pouvoir et l’incitation font la force et la violence


« Tout pouvoir est violence Â» (Gilles Lamer)

#PolitiqueComedyClub
#GouvernementDeLaHonte
#ToutPouvoirEstViolence

Rosa Bronca

Vous n’étiez pas lĂ  hier ? C’est ici


Article publié le 02 AoĂ»t 2020 sur Monde-libertaire.fr