Décembre 17, 2021
Par Sans Nom
215 visites


Toulouse : face à une situation « dramatique », INDIGO weel retire ses 350 vélos et ses 500 scooters électriques
France3 Occitanie, 17 décembre 2021

En raison de l’incendie, dans la nuit du 13 décembre, de sa base opérationnelle située à Colomiers (Haute-Garonne), INDIGO weel est dans l’obligation de retirer l’ensemble de ses vélos et de ses scooters électriques à Toulouse. Jusqu’à nouvel ordre. Ces opérations de retrait seront achevées d’ici la veille de Noël.

Cet incendie est celui d’un hangar situé sur la commune de Colomiers (Haute-Garonne) intervenu dans la nuit du lundi 13 décembre. Dans ce bâtiment étaient stockées les batteries lithium de la flotte de vélos et de scooters de la société spécialisée dans les « mobilités douces ». L’origine de l’incident n’est toujours pas connu.

« Plusieurs semaines » vont être « nécessaires pour permettre le retour du service. » Vendredi 17 décembre dans la soirée, INDIGO weel qualifiait la situation de « dramatique » : « nos locaux de 3000 mètres carrés et plusieurs centaines de véhicules à l’intérieur ont entièrement brûlés. »

Un nouveau coup dur pour cette entreprise. L’opérateur de scooters électriques et de vélos en libre-service, présent à Toulouse depuis 2018, avait suspendu son activité pendant plusieurs mois sur la ville rose en raison notamment des dégradations sur ses véhicules. Plus de 350 vélos venaient d’être redéployés dans le courant du mois d’octobre.


Complément
La dépêche du Midi, 14 décembre 2021

La société Indigo Weel, qui avait déployé ses vélos et ses scooters en libre-service à Toulouse en 2018, a subi un coup d’arrêt. Dans la nuit du 13 au 14 décembre, l’entrepôt qui abritait l’atelier d’entretien des véhicules et de recharge des batteries des scooters, à Colomiers, a totalement brûlé.

« Plusieurs centaines de véhicules à l’intérieur » ont brûlé, indique aujourd’hui l’entreprise à « La Dépêche du Midi ». Une enquête a été ouverte, et « aucune piste » n’est privilégiée. « Aucun blessé n’est à déplorer et les premières études environnementales n’ont détecté aucune trace de pollution dans les alentours ». Les équipes d’Indigo Weel sont à pied d’œuvre pour retirer les vélos et scooters des rues de Toulouse. « Ces opérations seront achevées en fin de semaine prochaine », indique la direction.

Depuis 2018, Indigo Weel est devenue une entreprise incontournable dans le département. Sa flotte compte au moins 1 500 vélos et 500 scooters. Plusieurs salariés pourraient se retrouver au chômage partiel. Mais le responsable du site préfère temporiser. « Il est trop tôt pour se prononcer sur les conséquences. Nous devons en discuter lors d’une réunion ». En attendant, une enquête a été ouverte par le parquet pour trouver l’origine de cet incendie. Les investigations sont confiées à la police nationale.




Source: Sansnom.noblogs.org