Décembre 9, 2020
Par Attaque
332 visites


North Shore Counter-Info* et Raddle / vendredi 4 décembre 2020

Sabotage de la ligne électrique qui alimente une usine de gaz naturel liquéfié – Une déclaration de la part que quelques un.e.s qui visent à abattre le Canada

Nous entendons les appels à l’aide qui traversent cette fausse nation. Nous voyons les guerriers et les matriarches Wetsuweten, Secwepemc et Mohawk [peuples autochtones vivant sur les territoires où a été établi l’État du Canada ; NdAtt.] tenir bon contre l’État fasciste qui, sans honte, essaye continuellement de voler leurs terres, par de projets industriels parrainés par la milice d’État. Nous voyons des guerriers et des matriarches Mikmaq et Algonquins [deux autres peuples autochtones ; NdAtt.] qui défendent fermement leur droit de vivre libres des infrastructures de ce faux État.

Nous voyons également de la complaisance sur ces terres. Nous n’entendons rien venant du vide des territoires qui ne sont pas contestés. L’hydre industrielle parrainée par l’État ne connaît aucune frontière, aucune ligne territoriale, et pourtant celles/ceux qui n’ont pas été physiquement confronté.e.s à cette bête continuent de se taire. Nous voyons aussi la passivité militante de leurs « alliés » et « complices », et c’est pourquoi nous avons décidé d’agir en conséquence.

Il y a quelques nuits, pendant la supposée semaine d’action, dans un endroit isolé, quelque part entre Prince George et Prince Rupert [deux villes de la province canadienne de Colombie Britannique, l’une dans le centre, sur les Montagnes Rocheuses, l’autre sur la côte ; NdAtt.], nous avons enlevé quelques boulons et coupé les haubans d’un pylône d’une ligne électrique à haute tension. La ligne électrique en question va directement de la ville de Fort Saint John à celle de Kitimat et elle acheminera l’électricité du Barrage du site C [sur le Peace River, près de Fort Saint John ; NdAtt.] à l’installation de LNG Canada [usine de liquéfaction de gaz naturel, en construction à Kitimat ; NdAtt.] quand les deux installations seront terminées.

Nous considérons les deux structures de points d’attaque critiques, car elles sont tous deux encore en phase de construction. Ce n’est ni la première ni la dernière fois que vous entendrez parler de nous, et nous ne cesserons pas d’agir tant que toute l’industrie pétrolière et gazière, qui décime les terres sur lesquelles nous et nos compas vivons et d’où nous venons, une industrie entièrement construite sur le dos des populations indigènes de l’île de la Tortue, ne se sera pas complètement effondrée. Avec la prochaine grande tempête, viendra l’effondrement de cette représentation monolithique de tout ce que nous visons à détruire.

Nous sentons que le vent du changement commence à souffler, et nous espérons que celles/ceux qui liront ceci feront tout ce qu’ils/elles peuvent pour aider les vents à faire tout tomber autour d’eux/elles.

* Note : ceci est un mail anonyme envoyé à North Shore Counter-Info. North Shore Counter-Info a en ce moment des problèmes techniques, du coup ses publications sont postées sur raddle.
raddle.me/




Source: Attaque.noblogs.org