Juin 20, 2017
Par Le Pressoir
375 visites

Un nouveau collectif des antifascistes : présentation, bulletin, articles, contact.

Hauts cantons de l’Hérault : les Hauts cantons sont une partie du département de l’Hérault constituant l’arrière-pays montpelliérain et biterrois. Cette région est caractérisée par un paysage de moyenne montagne incluant notamment les massifs Caroux-Espinouse, l’Escandorgue, la Séranne et le sud du Larzac.

Bien que n’étant pas une appellation officielle, l’expression « Hauts cantons » est très utilisée dans le langage courant local. Lu ici

bulletin à diffuser librement - 465.4 ko
bulletin à diffuser librement

Inquiets de voir progresser l’extrême droite, en expansion dans nos montagnes (Brigandes, Rodolphe Crevelle, FN, proximité de Béziers), nous avons créé localement depuis quelques mois un collectif des antifascistes des Hauts-Cantons. Si vous vous sentez concernés, inquiets comme nous, ou avec l’envie de discuter, ou de répondre à un des textes de notre bulletin apériodique, ou d’en écrire un, ou des choses à raconter à ce sujet, rejoignez-nous et/ou contactez-nous par mail

Ultra Sixties : les Brigandes démasquées, ou comment l’extrême droite cherche à s’implanter localement

Les Brigandes, vous vous rappelez ? Mais si, un girl’s band ultra-réac, antisémite et islamophobe, aux chorégraphies débiles et aux costumes improbables. Après avoir joué pour Synthèse nationale en octobre 2015, elles annoncent un mini-concert le 8 mai prochain à Paris juste avant le traditionnel défilé de l’extrême droite radicale en l’honneur de Jeanne d’Arc : on en profite pour vous dire qui se cache derrière le masque, et surtout pour démonter leur stratégie d’implantation locale, derrière le groupe Ultra Sixties, dont la plupart des musiciens avait déjà joué lors de la seule performance live des Brigandes à ce jour.

Lire tout le texte sur la Horde

Hérault : offensive d’extrême droite dans les Hauts Cantons

Communiqué de l’UL CNT du 12 janvier 2017

Si la proximité militante de Pierre Blondeau, clairement républicain et antiraciste et Rodolphe Crevelle, clairement raciste et anti républicain ne peut que nous désoler et ne pas nous porter à rire, nous rions d’autant moins que cette histoire survient dans un contexte national et local inquiétant. Au delà de la lepénisation nationale d’une partie de la population, les Hauts Cantons de l’Hérault ont été touchés, en quelques mois, par d’autres offensives de l’extrême droite. St Pons de Thomières a vu fleurir sur ses murs, mi décembre 2016, des autocollants et des bombages nationalistes, xénophobes, anti-musulmans et fascistes. Du jamais vu !

Dans le même temps, la population apprenait que la secte Elfico-fascisante des Brigandes, bien connue de la fachosphère et chez les antifascistes, venait de s’installer dans le village voisin de La Salvetat où elle bénéficie d’une neutralité aveugle de la municipalité et de la bienveillance coupable de certains notables locaux et a pignon sur rue.

Lire la suite ici

adresse : [email protected]




Source: