Pour blanchiment et fraude, l’ancien ministre Cahuzac, justement chargé de lutter contre la fraude fiscale, a été condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, qu’il ne fera pas, prédit déjà la presse. L’argument : La prison est là pour protéger…