Septembre 23, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
302 visites


Récap :

Nous avions fait tourner il y a deux semaine un appel antifasciste à venir rejoindre la manif de Nîmes car nous avions constaté-es que la Ligue du Midi y opérait en tant que service d’ordre officiel (annonce par les orgas d’un service d’ordre sans plus de précisions) suite a leur cuisante défaite sur Montpeul on se doutait qu’ils fallait être vigilent mais nous avons eu connaissance de leur présence que par France 3 qui filme une manif de 100 personnes dont 40 de la Ligue…

Erreur qu’ils ne commettrons la semaine suivante et dont ils ont su tirer les leçons et mener ainsi a bien leur stratégie de ne pas appeler au vote pour les suivre et qui a été sans équivoque puisque suivis seulement par 50 pers sur 2500.

Ils ont avancé l’horaire de départ d’une heure au dernier moment ne nous laissant pas assez de temps pour notre discours et nous prenant de court sur un itinéraire ou le camion passe et prenant de suite la tête de manif dont nous n’avons pu reprendre la tête car littéralement stoppés par les flics lorsque nous en avons pris l’initiative. Ce qui nous amène a penser qu’une collaboration existe entre les zorgas et les flics et qu’ils on ainsi été prévenu de notre intention

A ce propos nous avons été designé-es par deux fois par les organisteurs en nous qualifiant de danjeureux anarchistes venus pour casser et en découdre…

Nous avons cependant pu lire notre texte dénonçant les pratiques discriminatoire des leaders ainsi que leur apartisanisme relatifs, liens avec la Ligue du midi, monopolisation de la parole pour éviter la contestation et confrontation d’idées .

Et nous avons été encore une fois censurés, montant le volume de la sono tonitruante,

Malgré ces conditions difficiles nous avons pu montrer notre présence et exprimer notre parole par les banderoles, tracts, discours et discussions de fond…

A bientot sur Nimes.

Puis Samedi 18 c’était au tour d’Ales de faire un discours :

Nous qui participons depuis le début au mouvement anti-pass avons pu constater au fil des manifestations dans plusieurs villes certains discours et agissements qui nous concerne toutes et tous et que nous tenons a clarifier.

Nous sommes mobilisés depuis le début des manifestations contre le passe-sanitaire car cette mesure nous apparaît comme étant une mesure liberticide de plus que les gouvernements successifs et particulièrement ce que le dernier nous impose en terme de changements structurels sociétal à une cadence insupportable.

Suite logique d’une dérive autoritaire et conséquences d’un état d’urgence permanent.

Cette mesure implique une division du peuple à des fins de contrôle, obligeant la population à se soumettre à la vaccination sous contrainte d’être exclu de toute vie sociale provoquant une discrimination de masse intolérable.

Une contrainte physique, morale et financière est exercé sur toute la population obligeant les uns soit à accepter de force le chantage, lorsque vous ne pouvez avoir ni accès aux lieux qui vous font vivre et travailler et en ne proposant aucune autre alternative vous obligez les gens à se faire vacciner malgré leur volonté contraire.

Les autres qui refusent sont contraints de vivre ans un monde ou l’accessibilité et les déplacements sont limités.

Nous considérons que les décisions sur nos vies et nos corps nous appartiennent.

Nous déplorons les conséquences sociales et économiques qui aggravent la situations des plus précaires déjà touchés par les récentes crises économiques et par le confinement.

La propagande d’état repris par les médias contribuent d’entretenir un climat délétère au sein de la population jusque dans les familles et foyers par des discours paternalistes, moralisateur et accusateurs envers les non-vaccinés taxés d’irresponsables jusqu’à encourager la dénonciation.

Une division créant deux catégories de citoyens, une rejeté du système et l’autre en acceptant la vaccination adhère malgré lui à un contrat tacite de participer à une société de surveillance, de traçage et de flicage.

Et lorsque cet outil sera banalisé dans la pratique, il pourra être décliné à d’autres domaines, dont on connaît les dérives du modèle chinois de disposer d’ un outil d’auto-contrôle permanent..

Nous dénonçons la politique désastreuse d’un gouvernement plus préoccupé par la rentabilité d’un système de soin privé aux détriment des malades.

Des hôpitaux, à la SNCF, la casse des services publics est facilité par les réformes successives du travail, des retraites et du chômage qui répondent à la même logique de privatisation orchestrée par un gouvernement ultra libéral dont la volonté est de rompre les acquis sociaux du CNR ainsi que tout ceux arrachés par les travailleurs au fil de époques, dans la rue, par la grêve, occupations et rapports de force nécessaires pour faire plier les gouvernements.

Le pass sanitaire s’inscrit dans la continuité de lois sécuritaire et autres mesures liberticides prises par l’état afin de soumettre la population a accepter encore plus de contrôle et de surveillance.

État qui a su tirer profit de cette pandémie en entretenant le doute et la peur par des contre-vérités et fausses informations pour masquer leur incompétence et leur préoccupations économique dont ils ont fait leur priorité toujours au détriment de la santé de la population.

Alors que la moitié du globe s’est soulevé lors de ces deux dernières années suite aux attaques menées contre les pauvres par la libéralisation des états et forçant les peuples à payer.

Des soulèvements inédits et massif porteur d’espoir pour l’humanité, on été stoppé, matés, réprimés puis mis à l’arrêt par le confinement mondial du a la pandémie au même moment partout dans le monde, chance inespérée dont ils on su saisir la portée.

Ainsi pendant deux ans, les politiques de confinement, de répression, de désinformation, on permis d’isoler les gens et les laisser seuls devant un écran qui a su répondre a leur questions.

Ce maintien du peuple dans l’ignorance et la confusion a laissé de la place aux conspirationnistes de relayer des thèses et arguments servant appuyer leur argumentaires visant un designer un bouc émissaire, plus facile d’accuser les autres comme étant responsable des ses malheurs plutôt que de remettre en question tout un système capitaliste dont je fait parti et auquel j’adhère te de se remettre en question.

L’état, aidé par les médias à entretenu cette confusion qui a laissé un boulevard aux thèses confusionnistes et conspirationnistes.

Le doute, la peur de la mort, la désinformation, la discordance des avis de spécialistes ne facilite pas le recours au libre arbitre, la rationalité et la réflexion laisse place aux ressentis et à l’émotion.

Cette absence de réflexion et de mise en commun des infos laisse le champs libre pour continuer d’avancer plus facilement les pions de la politique répressive, liberticide, d’exploitation des hommes et des ressources et de contrôle de la population.

Une façon de taire les oppositions, stratégie efficace reprise par l’opportunisme des leaders locaux auto-proclamées a des fins politiques.

Surtout ne pas réfléchir et éviter que cette contestation ne prenne l’ampleur de sa véritable mesure et de sa nature.

Et c’est exactement ce qu’il se passe sur le terrain, nous avons pu constater dans plusieurs villes en France qu’une volonté de déstabilisation avec une méthodologie appliqué étaient utilisées à Montpellier, Nîmes et Ales ou le même schéma se répète : un meneur -se se prétendant apolitique et non partisan apparaît de blancs vêtu avec garde du corps, ayant pour caution le soutien et la mise en avant du personnel soignant et des pompiers dont ont peu difficilement contester la probité et l’engagement passionnel.

Sa mission est simple, orienter la contestation et cristalliser les trois revendications martelées a chaque tentative de prise de parole ou d’opposition.

Les discours et personnes qui interviennent sont choisis et clairement orientés sur les thèses aussi farfelues que puantes relayées également par des les sites nazis ouvertement racistes, antisémites, homophobes, mais aussi dangereuses soient-elles elles, ces informations sont souvent fausses et dilué par un discours conspi aguicheur et mettant en valeur des idées et pratiques axées sur l’entraide, l’échange, le partage et la création de réseaux locaux a des fins dites solidaires (vocabulaire et présentation récupérées du monde (réel militant). Ça aide a faire passe la pilule.

Ou lorsque le jeu de l’agitation du spectre arrive à son paroxysme, il convient d’envisager de s’allier puisque partisans et tireurs a la même chasse ils sont complémentaires.

La manœuvre décrite ci dessus a eu un écho retentissant car relayé par des figures médiatique, il s’agit de plusieurs campagnes de publicité inondant le net, ciblant tous les secteurs ayant un rapport avec la santé, car nous faisons toutes et tous confiance en notre kine, medecin et qui d’autre pour représenter au mieux la parole sacré, pour ne pas citer hold-up, Fouché, Facho, Réinfocovid, les moyens financiers déployés sont important.

Ces alliances inédites et coordonnées entre différents groupes permettent d’atteindre les masses de façon plus large et représentent une manne électorale dont il tireront toutes et tous un bénéfice : les soutien des groupuscules identitaires et nazis comme service d’ordre dont la mission est d’instaurer un climat de terreur par les menaces et de nombreuses violences ciblées et insultes racistes commises par ces groupes au sein des manifs afin de un s’assurer que le détenteur du micro monopolise bien toutes l’attention et la parole,

Des slogans vides de sens scandés par les organisateurs tentant de faire respecter les trois arguments qui sont les seules revendications exprimes et que l’on se doit de suivre à la lettre sous réserve de

se faire designer publiquement et nous qualifiant de violents, de casseurs, de dangereux anarchistes venus endoctriner et casser le mouvement.

Cas auxquels nous faisons face a chaque fois que nous portons un discours ou revendications politiques.

Des chefs politiques locaux opportunistes peu connus donc ayant tout a gagner d’utiliser la manif pour se faire connaître et rentrer apres en campagne, et qu’on parle d’eux en bien ou mal ne les importe peu, ce qui compte c la visibilite locale et le tapage médiatique dont ils serviront comme passe droit d’homme de terrain ayant accompli cette tache généreusement et a titre personnel gratuit.

Ainsi comme Derouche et Kwala à Montpellier, nous avons affaire a des politiciens avertis, proches des idées du RN, tel Lebeau, Carré et Philibert ayant tout les trois monte ou présenté des listes politiques

La seule facon de pouvoir exprimer autre choses serait de prendre le micro de force, seule les paroles conspi et confus sont entendus .

Car il faut bien meubler le vide entre les trois seules revendications des ces leader :

  • « la liberté » de qui de quoi on en saura jamais plus.
  • « tous unis » sous entend de s’allier qu’avec les fachos .
  • “apolitisme ” signifie qu’aucune réflexion ni lien ne doit être établit entre cette mesure et les intentions politiques qui on conduit a ce choix.

    Bien sur omettre de penser aux conséquences sociales et économique des population discriminées et déjà touchés par cette mesure, je pense à tout les gens qui on déjà perdu leur taf après deux ans de galère, à toutes les familles séparées et l’isolation violente des plus fragiles et précaires, qui ne peuvent visiter leur propre famille, dire au revoir aux mourants..

    Donc cet apolitisme concerne que les personnes désireuse d’exprimer un autre point de vue, et ne s’applique pas aux politiciens chevronnés prêt a s’allier avec un service d’ordre ouvertement raciste et violent qu’est la Ligue du Midi afin de faire taire toute opposition par la violence..

    La manif n’appartient à personne et chacun-es a le droit s’exprimer son opinion, nous dénonçons la censure systématique de ces organisateurs envers les opinions divergentes et qui surtout poserait les questions sociales essentielles afin que ce mouvement puisse evoluer au-delà de l’invocation du mot « liberté » et de l’obligation vaccinale.

    Lorsque vous vous penchez sur les programmes électoraux de ces personne vous vous rendez compte rapidement de ce qu’il feraient de cette liberté : donner plus de moyens et de pouvoir aux forces de l’ordre, permettre une immigration choisie, stigmatiser et soigner les malades de l’homosexualité, la liberté de refuser le mariage pour toutes et contre l’IVG, la liberté de réprimer et contrôler les populations stigmatisées, liberté de produire et de consommer, libre de pouvoir imposer son point de vue par la violence, libre de pouvoir faire campagne en muselant la contestation.

    Cette liberté la on n’en veut pas et ne serons jamais unis avec des fascistes qui ont pour vocation de censurer ma liberté.

    Ce pourquoi ne voulons pas de chefs ni de représentants, car nous savons comment ces politiciens agissent, par intérêts et cupidité que le pouvoir provoque.

    Commençons par virer les chefs, leader, et service d’ordre, autoproclamés afin que toutes et tous puisse s’exprimer et envisager comment faire pour que nos revendications soient entendues et donc sortir du schéma classique pour déranger le pouvoir et que vive l’autogestion pour une émancipation sociale révolutionnaire !

signé-és : des gj, militant-es, libertaires, anarchistes, antifas, humain et résolu 🙂




Source: Mars-infos.org