Mars 18, 2018
Par Zone À Défendre
216 visites

Dimanche 15 avril 18h, à la bibliothèque du Taslu

À Lyon la grande nuit des barricades eut lieu le 24 mai. Les
affrontements vont bon train quand vers minuit les radios annoncent la
mort d’un commissaire. Celui-ci aurait été écrasé par un camion bélier,
que les manifestants avaient volé avant de l’envoyer accélérateur bloqué
en direction des lignes de flics. Il s’avérera des années plus tard que
le pandore ne fut pas écrasé mais, qu’il avait choisit ce moment là pour
déclarer un infarctus. Il n’empêche, très rapidement Michel Raton et
Marcel Munch sont arrêtés et inculpés. Ce sont deux jeunes marginaux,
des « trimards » dans le vocabulaire lyonnais. Le livre de Claire Auzias
leur est dédié tout comme aux Katangais de Paris, et aux zonards de
Nantes, enragés et marginaux que les clichés ont vite présentés comme
des mercenaires sans foi ni loi, supplétifs ou gros bras mais qui ont eu
une place, et non des moindre dans l’insubordination de mai.


Dans le cadre du cycle “Interruption du quotidien et bouleversement
existentiels autour de Mai 68” organisé par le Taslu ce printemps 2018, voir programme intégral ici.




Source: