Pontcerq, en ce mois de mai, publie L’Apocoloquintose de Sénèque, pamphlet très-comique faisant suite à l’élimination physique d’un prince (le divin Claude), dans une traduction de J.-J. Rousseau – et à cette occasion lance un appel au citrouillage (imminent) d’un prince (ou d’un autre). Nous relayons ci-dessous le texte de cet appel.

« Claude en voyant ses funérailles comprit enfin qu’il était mort… » (Sénèque/Rousseau, L’Apocoloquintose)

Torsten Holtz, fusain d’après le buste de l’empereur Claude du Musée des Antiquités de Berlin, sur le Lustgarten (inv. 1965.10) ; pour Pontcerq, mai 2019.

QUIGNARD ! MICHON ! BERGOUNIOUX ! ÉCRIVAINS SACHANT LA LANGUE ! Ou vous autres en elle débutant ! Voyez un peu ce que Sénèque le sévère, qui savait la sienne, se permit !

À vous ! Pontcerq lance le plus grand concours de satire ménippée jamais organisé de ce côté des Alpes : il est ouvert aux écrivains chevronnés comme aux gratte-papier débutants. Choisissez votre chef d’État, de Presse, de Culture, d’Entreprise, de Police, de Pédagogie, etc., puis un légume de votre choix (ou fruit ou bête ou autre objet) – et envoyez vos pasquilles.

Par principe nous ne prendrons rien ni sur Louis-Philippe ni sur François Hollande : et d’ailleurs n’accepterons que les chefs et cheffes en exercice – ou mieux même (comme notre Claude) fraîchement éliminés du pouvoir (qu’ils soient sortis par la porte de devant et le double vantail ; ou évacués un jour en urgence par l’arrière et les jardins [postico evadere], quand au devant ça devenait trop compliqué… les managers affranchis, les gilets jaunes, les grognes sociales). Vous pouvez écrire en latin, ou directement en français. Attention, ne vous ébrivez pas… Oh ! C’est que la satire ménippée obéit à des règles fort strictes ; et elle a sa façon !

C’est pour vous la faire connaître que nous publions – en exemple – le coloquintage du divin Claude par le sévère Sénèque – traduit par le très-méchant Rousseau ; et dans une édition fort bien faite et richement annotée. Allez-y voir !

Les pasquilles sont à envoyer à Pontcerq, Boulevard Volney à Rennes, ou à Berlin-Weißensee, Neumagener Str. 27, dans les quatre semaines qui auront suivi la chute du Chef choisi.

Pontcerq,

Avril 2019


Article publié le 20 Mai 2019 sur Lundi.am