Avril 18, 2016
Par Montpellier Journal
80 visites


Sabry, la trentaine et Nando, cinquante ans, vivent dans la partie populaire du quartier depuis leur enfance. Depuis quelques mois ils se font porte-paroles des jeunes et interpellent la mairie de Montpellier sur le manque d’infrastructures et de moyens dans le quartier. La venue du maire (divers droite) Philippe Saurel, le 14 avril, a tourné court et révélé un quartier sous tension. « Au bord de l’explosion », ont prévenu plusieurs habitants. (1 900 mots)

Par Lucie Lecherbonnier

Cité de l'Aiguelongue, rue Montasinos le 8 avril 2016 (photo : Lucie Lecherbonnier)

Vous devez être abonné(e) pour lire la suite. Identifiez-vous ou Abonnez-vous pour lire cet article.

Il vous en coûtera seulement 6 € par mois !

Le seule ressource de Montpellier journal ? Les abonnements et les dons de ses lecteurs. Abonnez-vous pour soutenir l’indépendance du site.

S'abonner

Lire aussi :




Source: