La mobilisation des EHPAD de La Membrolle et Semblançay se poursuit. En grève pour de meilleures conditions de travail, les salariés ont reconduit le mouvement pour une 5ème semaine de mobilisation. Voici leur compte-rendu de lutte au 13 juin. Les personnes mobilisées ont enfin obtenu un rendez-vous avec le Conseil Départemental. Le taux de gréviste est toujours aussi élevé sur les deux sites, la grève se poursuit jusqu’au 24 juin, date de la prochaine assemble générale.

Mercredi 15 juin : Rendez-vous avec l’inspection du travail de Tours. Nous avons exposé nos principales revendications : statuts et devenir des contractuelles, respect des instances (Comité Technique d’Établissement, Commissions paritaires et Comité d’Hygiène, de Santé et des Conditions de Travail), respect des plannings et roulements. L’inspection du travail, M. Lagarde et M. Pezière nous ont rappelé leur rôle de garant du dialogue social au sein de l’établissement et leur rôle dans l’application du code du travail. Ils se proposent de suivre le conflit et les éventuelles avancées qui à ce jour sont inexistantes.

Le rendez-vous avec Mme Arnault, vice-présidente du Conseil Départemental, est enfin fixé au jeudi 23 juin, 17h.

Jeudi 16 juin : Nouvelle Assemblée Générale en présence de France Bleu Touraine et de la Nouvelle République : 50 personnes étaient présentes, salariées, familles, résident-es. Et en soutien des camarades du Laboratoire de Touraine, salarié-es dans la tourmente après la décision du Conseil Départemental de céder les activités au secteur privé.

Un point a été fait sur les différents rendez-vous et sur les revendications non satisfaites. Un échange avec les familles et représentant-es des familles a eu lieu.

A été décidée la participation à la manifestation du jeudi 23 juin contre la loi travail à Tours.

Nous avons ensuite décidé à l’unanimité de poursuivre le mouvement jusqu’au 24 juin inclus.

Vendredi 17 juin : 4ème réunion de négociation avec la directrice et l’attaché de direction : rien de nouveau. La directrice se contente de redire son incapacité à gérer l’organisation interne de nos établissements. Elle attend toujours le retour des décisions du Conseil Départemental (budget alloué, tarif hébergement, ouverture possible de postes). Les postes demandés, le devenir et statut des contractuelles, la procédure de recrutement, le respect des salariées, le respect des plannings de base. La demande de communication de documents, comme la 3ème convention tripartite qui selon l’ARS doit s’appliquer avec effet rétro-actif au 1er décembre 2015 reste sans réponse. Le protocole d’accord écrit est toujours en attente.

Ce document permet de suivre l’avancée des négociations.

Une nouvelle réunion de négo a été fixée au 24 juin.

La colère monte.

Vous êtes toutes et tous invité-es à la manif du 23 juin pour tous ensemble rappeler haut et fort les raisons de cette grève.

Prochains rendez-vous de la 5ème semaine de lutte

Jeudi 23 juin : Manif 10h Place Anatole France à Tours

RDV avec Conseil Départemental à 17h
Vendredi 24 : 5ème réunion de négociation 14h30 et Assemblée générale 15h à La Membrolle.

Les personnels grévistes soutenus par CGT et SUD