Octobre 5, 2017
Par Rebellyon
167 visites

A travers le portrait de cette femme d’un courage et d’une ténacité hors du commun qui lutte pour que justice soit faite, le film aborde la question des violences faites aux femmes et aux enfants en RDC.

Contexte :

En mai 2000, deux armées rebelles, qui, jusqu’ici, progressaient séparément vers l’ouest, se rencontrent à Kisangani – passage obligé vers Kinshasa, la capitale. qui va contrôler la ville « stratégique » ? Ils n’arrivent pas à se mettre d’accord. Éclate alors un affrontement brutal entre les armées ougandaise et rwandaise qui dure six jours (d’où le nom de la guerre de Six Jours) et fait des milliers de morts et d’importants dégâts matériels.

En choisissant de suivre le Colonelle Honorine dans son long voyage entre Bukavu et Kisangani, je ne savais pas que j’allais tomber sur l’occasion de raconter l’histoire de cette terrible guerre. 15 ans plus tard, il y a encore des personnes qui n’ont jamais pu repartir dans la vie depuis tout ce temps, ayant perdu maris, enfants et tout ce qu’elles possédaient.

J’ai vécu moi-même ce terrible événement, étant un natif de Kisangani. J’étais encore très jeune à l’époque, mais les souvenirs de cette guerre atroce ne m’ont jamais quitté. Dieudo Hamadi.

Débat :

Yvette Kawila, infirmière à l’hôpital de Béni, réfugiée en France en raison de menaces de mort sera présente pour répondre à vos question sur la RDC. Son forfait : elle partait soigner les femmes violées et leurs enfants dans la brousse.

Présence possible d’une représentante d’Amnesty International.

Projection le 18 octobre à 20h.

Y aller :

Métro place de la Croix Rousse – Bus : C13, C18, 2, 45, S4, S6 – Réserver assez tôt : 04 26 63 28 99 – [email protected] ou 09 81 96 94 29
http://aquarium-cine-cafe.fr/

Grand prix du cinéma du réel 2017.

Réalisation : Dieudo Hamadi

Genre : Documentaire – Durée : 72 min. – Année de sortie : 2017

Yvette Kawila qui répondra aux questions du public est titulaire depuis le 29 septembre de son statut de réfugiée lui accordant un permis de séjour de 10 ans, elle va pouvoir faire venir ses 6 enfants qu’elle avait du laisser à son mari pour prendre la fuite.

On fêtera l’événement avec le public. Boissons et grignotage.




Source: