Après le débrayage du 3 mai, la lutte continue au CHU de Toulouse dans une optique unitaire (CFDT-CGT-FO-SUD et avec et pour tous les personnels, titulaires et non titulaires). D’où ce nouveau débrayage car il n’y a à ce jour aucune avancée et le plus dur est à venir : baisse continue du budget et des effectifs, privatisation de la crèche hospitalière à Purpan, etc.




Source: