Juillet 15, 2017
Par Le Monde Libertaire
332 visites


L’annonce de la disparition du Prix Nobel de la paix 2010, dans un hôpital du nord-est de la Chine, laisse le milieu des droits de l’homme chinois abattu. Les dissidents y voient la preuve de la détermination de Pékin à les écraser. La Chine censure sur Internet toute référence au dissident et rejette les critiques des pays occidentaux.




Source: