Octobre 22, 2020
Par Attaque
5 visites


Publicacion Refractario / mercredi 21 octobre 2020

En octobre 2019, après avoir passé près de six ans en prison, accusée de l’attaque du vigile d’une banque, Tamara Sol a pu sortir de la taule de Llancahue, à Valdivia, pour passer en « liberté conditionnelle ».

En octobre 2020, après avoir été soumise pendant un an à diverses mesures restrictives, mais dehors, la compagnonne Tamara Sol a réussi a en finir avec cette « mesure alternative », ayant purgé la totalité de sa peine.




Source: Attaque.noblogs.org