Juin 7, 2021
Par Attaque
289 visites


Publicacion Refractario / dimanche 6 juin 2021

Les prisonniers subversifs et anarchistes transférés de la Prison de Haute Sécurité à la prison/entreprise de Rancagua

Aujourd’hui, samedi 5 juin 2021, dans l’après-midi, les prisonniers anarchistes et subversifs Marcelo Villarroel, Juan Aliste, Joaquín García et Juan Flores ont été transférés de Santiago à Rancagua [quelques 90 km au sud de la capitale chilienne ; NdAtt.], du CAS [Cárcel de Alta Seguridad, Prison de haute Sécurité ; NdAtt.] à la prison en gestion privée de cette deuxième ville.


En octobre 2019, avant la révolte, l’Administration pénitentiaire envisageait de fermer l’UEAS [Unidad Especial de Alta Seguridad, Unité spéciale de haute sécurité ; NdAtt.], qui comprend le CAS et la prison pour riches « Capitán Yaber » [Anexo Penitenciario Capitán Yáber, destiné à des « personnalités », comme des politiciens ou des patrons ou bureaucrates accusées de délits financiers ; NdAtt.], afin de la rénover. La révolte et la pandémie ont reporté ces mesures jusqu’à ce qu’elles soient finalement appliquées aujourd’hui.

Les intentions des puissants sont de rétablir le régime de punition original par lequel ce centre d’extermination est né, il y a 27 ans, en février 1994, dans le but de punir des subversifs qui ont combattu la transition démocratique.

Aujourd’hui, les buts des puissants sont de renforcer et d’améliorer le régime de punition et les mesures restrictives de ce centre d’extermination. A l’heure actuelle, le CAS a été complètement vidé, les compagnons/camarades ont été transférés à Rancagua, nous savons qu’ils sont arrivés, qu’ils vont bien et qu’ils sont enfermés tous ensemble dans une section de sécurité maximale.

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous n’avons aucune information sur le compagnon Francisco Solar, enfermé jusqu’à là section de sécurité maximale de l’UEAS.

Face aux nouveaux obstacles et aux exigences de cette époque, nous appelons à consolider toutes les initiatives de solidarité et contre la prison qui existent déjà, pour donner forme à une infrastructure de solidarité avec les compagnons qui ont été transférés et en vue des futures luttes contre ce régime de punition renouvelé.

« Ce sera un combat qui prendra du temps, parce que la volonté manifeste du pouvoir est d’augmenter la répression à notre encontre, ainsi que notre isolement, afin d’entraîner la vengeance comme une leçon et un exemple pour ceux/celles qui osent se rebeller. »
Prisonniers subversifs et anarchistes. Octobre 2019, avant le transfert imminent et la fermeture du CAS.

Tissons à nouveau et renforçons les réseaux de solidarité avec les prisonniers subversifs et anarchistes !
Retrait des modifications du Décret-Loi n°321 !
Contre la perpétuité des peines : liberté pour Marcelo Villarroel !
Tant qu’il y aura de la misère, il y aura de la rébellion !
Mort à l’État et vive l’anarchie !

Buscandolakalle
bulletin d’information sur les prisonnier.e.s subversif.ve.s et des anarchistes en lutte dans les prisons chiliennes.




Source: Attaque.noblogs.org