Novembre 25, 2017
Par Contretemps
281 visites


Les sondages et les médias dominants l’affirmaient haut et fort : les élections présidentielles chiliennes allaient confirmer le virage à droite en Amérique latine. Le retour à la présidence du Berlusconi local, l’ex-président Sebastián Piñera, était assuré, après une seconde présidence de Michelle Bachelet fort décevante.




Source: