Mai 14, 2021
Par Sans Nom
338 visites


Un autre palais de justice au Saguenay-Lac-Saint-Jean
touché par un sinistre

TVA Nouvelles, 13 mai 2021

Après l’incendie majeur qui a ravagé celui de Roberval, samedi, le Palais de Justice de Chicoutimi a été touché par un autre sinistre, jeudi. Un dégât d’eau important est survenu sur quatre étages du palais de justice de la rue Racine. Ce sont des employés qui ont découvert le problème en entrant au travail. Il y avait de l’eau dans les deux niveaux de sous-sol de l’édifice, au rez-de-chaussée et au premier étage. Le ministère de la Justice a confirmé en fin d’après-midi que l’inondation a été causée par la rupture d’un tuyau relié à un réservoir d’eau.

C’est le côté nord du palais qui a été touché, dont la bibliothèque, la salle des archives et surtout, celle des serveurs informatiques. Les 40 causes criminelles prévues au deuxième étage ont toutes été reportées. Seul un procès devant jury, au troisième, a pu procéder. «Il y a une panne du réseau informatique, a expliqué Me Denis Otis, avocat-criminaliste. C’est impossible aussi de se brancher avec Teams [l’application de Microsoft pour les vidéocomparutions]. Donc, c’est impossible de procéder aujourd’hui. Nous avions une enquête préliminaire. Visiblement, ça n’aura pas lieu

Même déception chez son collègue, Me Charles Cantin. «J’avais une enquête sous caution. J’étais vraiment prêt. Il n’y a pas de télé-comparutions. Pas de réseau informatique. Le greffe n’est pas apte à faire la connexion avec (la prison de) Roberval. L’impact est immédiat. La salle 2.07 étant fermée, on se doit de reporter ces dossiers-là. Il y avait deux procès qui devaient durer quelques heures chacun. C’est moins pire que l’incendie de Roberval

Un autre procureur de la Défense, Me Jean-François Têtu, n’a pas eu d’autre choix que de reporter ses causes à mardi prochain. «Il n’y a pas d’enregistrement numérique. Le greffe est paralysé. Les dossiers, faut qu’ils soient constitués au niveau numérique et il faut qu’il y ait des procès-verbaux. On a tout reporté les causes à mardi prochain pour que les systèmes soient fonctionnels. Il n’y a rien qui a pu fonctionner aujourd’hui

Dans la salle où sont archivés une masse impressionnante de dossiers, c’était le branle-bas de combat pour une armée d’employés du greffe. Plusieurs dizaines de boîtes remplies de documents ont été déménagées avec des chariots de fortune. Selon les informations de TVA Nouvelles, quelques centaines de boîtes auraient reçu de l’eau, mais un petit nombre aurait été plus durement affecté.

Les dommages causés à l’ensemble du bâtiment, qui sera nettoyé par des experts en sinistre, restent inconnus pour le moment.




Source: Sansnom.noblogs.org