Décembre 26, 2020
Par Union Syndicale Solidaires
330 visites



Suite à la lettre ouverte signée par plus de 240 organisations, l’Etat équatorien fera appel de la décision en faveur de la multinationale Chevron. Les remerciements de l’UDAPT – Union des personnes affectées par les opérations de Texaco (aujourd’hui Chevron)

L’EQUATEUR FERA APPEL DE LA DECISION DU TRIBUNAL DE DISTRICT DE LA HAYE – LA DECISION ARBITRALE EN FAVEUR DE CHEVRON DOIT ÊTRE ANNULÉE

En tant qu’UDAPT, nous exprimons notre profonde gratitude aux plus de 240 organisations, réseaux, syndicats qui nous ont apporté leur soutien par leur lettre ouverte pour demander à l’Équateur de faire appel à la justice néerlandaise afin d’annuler la sentence arbitrale en faveur de la transnationale pétrolière Chevron.

Finalement, à la date limite, nous avons reçu une lettre du Bureau du Procureur général, nous informant officiellement que l’Équateur fera appel de la sentence prononcée le 16 septembre 2020 par le Tribunal de district de La Haye. C’est une victoire pour nous tous. Cependant, nous sommes conscients que le pourcentage d’annulation des sentences arbitrales reste très faible et il nous appartient de renforcer le travail aux Pays-Bas jusqu’à ce que, malgré les difficultés, nous parvenions à faire annuler la sentence.

Il convient de noter que nous allons poursuivre nos actions contre Chevron en parallèle. Elles ne sont pas soumises à aux sentences émises par le système judiciaire néerlandais, mais si la situation nous impose d’affronter à la fois l’État et Chevron, le scénario sera plus difficile.

Nous poursuivrons ensemble dans cette bataille pour lutter contre un terrible précédent mondial, impliquant que les intérêts économiques des sociétés transnationales continuent à l’emporter sur les droits humains et les droits de la nature ainsi que les droits collectifs des peuples indigènes.

Avec nos salutations solidaires

UDAPT – Union des personnes affectées par les opérations pétrolières de Texaco (aujourd’hui Chevron), Équateur

Article publié le 24 décembre 2020




Source: Solidaires.org