Octobre 29, 2021
Par Bure Bure
275 visites


Ce vendredi matin 29 octobre, se tenait lieu à la salle des fêtes de Bure une petite réunion regroupant une trentaine de chasseur.euses venant de Meuse et Haute-Marne mais aussi de beaucoup plus loin. En effet, l’Andra et le récent directeur du centre Meuse/Haute-Marne et directeur des opérations industrielles Patrice Torres se sont permis d’organiser une partie de chasse dans le bois Lejus.

Mais pourquoi donc au bois Lejus précisément ?

Petit rappel si besoin :

Dans le projet Cigéo, le Bois Lejuc tient une place importante: il doit servir, après été rasé, à accueillir les puits qui « aéreront » les galeries souterraines remplies de déchets radioactifs. En juillet 2015, le Conseil municipal de Mandres- en-Barrois vote favorablement pour l’échange de la forêt communale du Bois Lejuc avec le Bois de la Caisse, propriété de l’Andra. Cela malgré la contestation locale

À l’été 2016, l’Andra est sur le point d’entreprendre des travaux de défrichement du Bois Lejuc de manière illégale car sans autorisation préalable. Le « pique-nique interminable » du 19 juin 2016 marque le début de la première occupation. Après 3 semaines d’occupation, la forêt est expulsée le 7 juillet 2016. Pour empêcher l’accès au Bois Lejuc, l’Andra érige un mur d’enceinte en béton, toujours sans permis de construire. Elle sera condamnée pour ces travaux illégaux. Le 15 août 2016, une manifestation s’élance et, s’apercevant que la forêt est vide de gendarmes, décide d’abattre ce mur. Les semaines qui suivent, la forêt est de nouveau occupée. Le 22 février 2018 à 6h du matin, le Bois Lejuc est de nouveau expulsé. Pour donner plus d’assises à cette seconde occupation, une procédure juridique remet en cause l’acte d’échange du bois Lejuc et donc la propriété de l’Andra : ce bois reste un bien communal et donc la propriété de tous les habitant.e.s de la commune de Mandres-en-Barrois. Cette procédure en nullité de l’acte d’échange est toujours en cours devant la cour de cassation. (tu trouveras ici et des petits récits récents de balades dans le bois Lejus)

Ce n’est pas la première fois que l’ANDRA et Patrice Torres, tel un grand seigneur pour ses serfs, offrent des chasses sur leurs terrains :

« C’est pour nous un outil de relations publiques qui permet de toucher une large partie des acteurs du territoire. (…) Il ne faut pas caricaturer, ce n’est pas parce qu’un élu est invité à un événement ou à une chasse qu’il est redevable de quoi que ce soit. (…) Et je rappelle que nous invitons les élus, certes, mais aussi bien d’autres personnes, des habitants, des chefs d’entreprise, des agriculteurs, pas dans l’objectif de les rendre redevables ou de leur bourrer le crâne. » (voir l’article du Lanceur de 2017).

Patrice, tu nous ôtes les mots de la bouche. Ta partie de chasse est bel et bien un achat des consciences. Quand l’Andra cessera-t-elle de nous prendre pour des péquenauds naïfs ?

Après avoir tenté de maîtriser les agriculteurices de la zone (et des les avoir fichés en tant que « maîtrisé, maîtrisable, difficile à maîtriser ». Voir l’article sur le blog Les Monstres de Cigéo), l’Andra veut se mettre dans la poche les chasseurs !

Car derrière cette invitation à venir chasser dans le bois Lejus, se cache en réalité une opération dégueulasse de comm’ : se montrer sous ses plus beaux atours pour faire taire l’opposition et amadouer les habitant.es, le temps que le projet Cigéo passe en force.

Si certains chasseurs nous confiaient qu’ils ne connaissaient pas l’histoire et les enjeux du bois Lejus, la participation de maires de villages pourtant menacés directement par le projet Cigéo nous pose question. A un moment, il va falloir choisir clairement son camp…

C’est pourquoi ce matin, quelques opposant.es au projet Cigéo, tracts et pancartes à la main, se sont levé.es pour dénoncer cette mascarade. Iels ont lu des textes, chanté et chahuté le petit monarque ridicule de Cigéo Patrice Torres.

CHASSONS L’ANDRA DE LA MEUSE, DE LA HAUTE-MARNE ET DE PARTOUT.

Ce n’est pas la première chasse que l’Andra des chasses. On vous renvoie à la lecture de cet article de 2017 sur le même sujet : https://www.lelanceur.fr/les-chasses-gardees-du-croque-mort-du-nucleaire/

29/10/2021

Bois Lejuc

cigeo




Source: Bureburebure.info